DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

22 mai, 2011

23 MAI

Classé dans : Vigile "Son & Daughter of God" E. White — prieresetvie @ 22:35

  144. L’amitié avec Jésus

Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Jean 15:14.

Le caractère et le parcours du chrétien n’a aucune mesure commune avec celui des mondains. Le chrétien ne peut trouver la joie dans les divertissements et autres diverses scènes d’égaiement mondaines. Leurs affections se porteront vers les choses élevées et saintes  . Les chrétiens  montreront leur amitié pour Dieu à travers leur obéissance.  « Vous êtes mes amis, » dit le Christ, Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui ; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait. »

Le Christ est votre rocher et votre forteresse. En son nom, le juste se réjouit dans le SEIGNEUR et trouve en lui un abri ;. . . . La justice et l’excellence de ses exigences ne sont pas comprises par le monde, qui voit à travers la religion du Christ un joug de servitude et un abandon de leur liberté. Chacune des exigences de Dieu est un précepte pour devenir sage, riche, noble, unissant nos faiblesses à la puissance infinie. Nous qui sommes sur les traces du Christ  n’aurons jamais  honte, et notre conscience exempte de reproche. Car, Son service est plein de bon sens. Tout ce qu’il fait lui réussit. Ainsi, nos amis qui souhaiteraient que nous choisissions les plaisirs du monde et que nous nous conformions aux usages du monde,  nous voyant comme un  obstiné, ne peuvent nous reprocher de ne pas être en harmonie avec les commandements de Christ. .

La valeur de l’homme aux yeux de Dieu sera fonction de sa relation avec le Christ, car Dieu seul est habilité à faire gravir  l’homme dans l’échelle de la valeur morale par la justice du Christ.  Car la sagesse et les honneurs de ce monde est  folie et faiblesse devant Dieu.

Voyons ce que Dieu estime. La véritable élévation de caractère qui se trouve en Christ seul. Notre Sauveur impute sa justice à l’homme qui lui abandonne la meilleure partie de lui même, la plus sacrée, ses affections. Notre valeur est proportionnelle à notre alliance avec Dieu.

Laisser un commentaire

 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe