DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

31 mai, 2011

1er JUIN

Classé dans : Vigile "Son & Daughter of God" E. White — prieresetvie @ 23:33

153. L’ETE AVEC DIEU

Car voici, l’hiver est passé ; La pluie a cessé, elle s’en est allée. Les fleurs paraissent sur la terre, Le temps de chanter est arrivé, Et la voix de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes.  Cantique des cantiques 2:11, 12.

En cette belle matinée,  toute la nature apparaît dans toute sa splendeur et sa fraîcheur. La Terre s’est revêtue de sa robe estivale  chatoyante et verdoyante rappelant sous certains traits le jardin édénique.

Je pense que, d’une part, notre réjouissance estivale tire ses racines du souvenir des longs mois hivernaux, et d’autre part, l’attente de l’été nous aide à supporter plus aisément le règne de l’hiver. Si nous laissons nos esprits s’imprégner de la stérilité et de la désolation du règne de la glace , nous pourrions souffrir profondément, mais plus de sagesse nous pousse à avoir une vision du printemps à venir, ramenant les oiseaux, réveillant de leur sommeil les fleurs, couvrant la terre de robe verte, et remplissant l’air de lumière de parfums et de chants.

Le pèlerinage terrestre du chrétien peut être comparable à  cet hiver long et froid. Sur terre nous faisons l’expérience des épreuves, des chagrins et des déceptions, mais nous ne devons pas permettre à nos esprits de s’appesantir sur nos peines. Envisageons plutôt l’avenir avec espoir et la foi qu’à l’été prochain, nous serons accueillis dans notre maison en Eden, où tout est lumière et  joie, où tout est paix et amour.

Si un chrétien n’a jamais connu les afflictions et les tempêtes de la vie, si son cœur n’avait jamais été refroidi par la déception ou  senti l’amertume de la persécution, il ne saurait guère  apprécier le ciel. Nous ne tomberons pas, quoique souvent fatigués, tristes, et avançant des fois la mort dans l’âme; l’hiver durera pas toujours. L’été de la paix, la joie et l’allégresse éternelle viendra bientôt . Alors le Christ habitera avec nous et nous conduira aux fontaines d’eau vive, et essuiera toute larme de nos yeux.

Ne permettez à rien ni à personne. . . De vous empêcher d’œuvrer pour l’éternité. . . . Il n’y aura pas de vent froid, pas de rhume d’hiver, mais un été éternel . Il y aura de la  lumière pour celui qui est sage, et de la miséricorde pour celui qui est sincère. Il y aura une bonne santé et de l’immortalité et de la vigueur pour toutes les facultés. Et toute tristesse et toute douleur seront effacées des souvenirs.

Laisser un commentaire

 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe