DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

25 juin, 2011

26 JUIN

Classé dans : Vigile "Son & Daughter of God" E. White — prieresetvie @ 19:26
    178. la beauté de la compassion
    « Nous qui sommes forts, nous devons supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, et ne pas nous complaire en nous-mêmes. » Rom. 15:1.   
    Ce dont nous avons besoin est quelque chose d’absolument pur, à l’instar de la compassion du Christ, non pas de l’intérêt pour ceux qui sont parfaits- ils n’en ont pas besoin – mais de la compassion pour les misérables, ceux qui souffrent, les âmes en lutte tombant souvent dans le péché puis se repentant, tentée et découragée. La grâce subjugue et donne la paix à l’âme. Alors le mur de glace fondra,  et l’esprit sera soumis alors le visage du Christ apparaîtra. Seul l’amour de Dieu  peut ouvrir et élargir le cœur, et donner à l’amour et la compassion une ampleur et une hauteur incommensurable. Ceux qui aiment Jésus aime tous les enfants de Dieu. Le sentiment d’infirmité personnelle et d’imperfection conduit l’agent humain à voir au-delà de sa personne, et à regarder à Christ, et à l’amour du Sauveur, lequel brisera son fond d’indifférence, il bannira toute dureté et  égoïsme, et il y aura une entente entre les âmes, même avec ceux qui sont de tempérament opposés .

    La bonté et la patience de Dieu, son amour à travers son sacrifice pour les pécheurs, doivent conduire tous ceux qui discernent sa grâce à manifester les mêmes qualités ,  témoigner de beaucoup de compassion pour les autres. Le merveilleux exemple de la vie du Christ, la tendresse inégalable qu’Il  manifestait pour l’âme opprimée, pleurant avec ceux qui pleuraient, se réjouissantt avec  ceux qui se réjouissent dans son amour, doit exercer une profonde influence sur le caractère de tous ceux qui aiment  Dieu et gardent ses commandements.

    Ils seront compatissants, non pas à contre cœur mais volontairement; à travers des paroles bienveillantes et leurs actes ils vont essayer de tracer un sentier moins ardu pour les pieds fatigués comme ils auraient eux mêmes souhaité pour eux. Comme nous recevons une bénédiction quotidienne, nous ne pouvons  faire moins pour témoigner  notre gratitude que de manifester de la bonté, du désintéressement envers ceux pour qui le Christ est mort. Sommes nous bénis ? Oui, nous le sommes. Alors, le Christ nous ordonne de transmettre à d’autres, non pas à un petit nombre de privilégiés, mais à tous ceux avec qui nous entrons en contact. Nous devons rendre grâce pour grâce.

     

Laisser un commentaire

 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe