DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2013

31 juillet, 2013

1er Août

Classé dans : Vigile "Avec Dieu Chaque Jour" E.White — prieresetvie @ 22:13

DIEU NOUS REND CAPABLES DE TOUTE BONNE ŒUVRE.

Que le Dieu de paix, qui a ramené d’entre les morts le grand pasteur des brebis, par le sang d’une alliance éternelle, notre Seigneur Jésus, vous rende capables de toute bonne œuvre pour l’accomplissement de sa volonté, et fasse en vous ce qui lui est agréable, par Jésus-Christ, auquel soit la gloire aux siècles des siècles! Hébreux 13:20, 21.

La religion de Jésus-Christ signifie autre chose que des mots. La justice du Christ consiste à faire de bonnes œuvres aux mobiles purs et désintéressés. [...] Le Sauveur est venu pour accomplir la volonté de son Père. Marchons-nous dans les empreintes de ses pas? Tous ceux qui se réclament du nom du Christ devraient constamment rechercher une intimité plus étroite avec lui de façon à marcher comme il a marché lui-même et à agir comme il a agi. [...]
Le travail que nous accomplissons ou que nous négligeons a une influence considérable sur nos vies et sur nos destinées. Dieu nous demande de saisir toutes les occasions qui nous sont offertes pour nous rendre utiles. Négliger ces occasions est dangereux pour notre croissance spirituelle. Nous avons une grande tâche à accomplir.
Remplissons les devoirs que l’Éternel place sur notre chemin, non pas comme une pénible obligation, mais comme un service d’amour. Mettez dans votre travail tout votre cœur et faites-y intervenir vos facultés les plus nobles et vous découvrirez que le Christ agit avec vous. La présence du Seigneur allégera votre travail et remplira votre cœur de joie. Vous opérerez en harmonie avec Dieu dans un sentiment de loyauté, d’amour et de fidélité. Soyons des chrétiens sincères et fervents, accomplissant joyeusement la tâche qui nous est confiée.
Celui qui allume son flambeau à l’autel divin maintient sa flamme avec fermeté. Son encensoir ne brûle pas d’une flamme ordinaire mais de la flamme sacrée maintenue ardente jour et nuit par la puissance de Dieu. Ceux qui marchent dans l’empreinte des pas de Jésus, qui abandonnent leur vie à sa direction et à son service possèdent l’huile d’or qui se déverse dans les réservoirs de leurs lampes. Ils ne se trouveront jamais démunis, car Dieu pourvoit à leurs besoins. La lampe de la vie est toujours entretenue par la main même qui l’a allumée.

30 juillet, 2013

31 Juillet.

Classé dans : Vigile "Avec Dieu Chaque Jour" E.White — prieresetvie @ 22:25

RECHERCHEZ CEUX QUI AIMENT DIEU.

Je suis l’ami de tous ceux qui te craignent, et de ceux qui gardent tes ordonnances. Psaumes 119:63.

Quel frappant contraste entre les assemblées récréatives organisées par les disciples du Christ et les réunions mondaines destinées aux plaisirs et aux divertissements! Au lieu de prier, de mentionner le nom du Christ et de s’entretenir de sujets sacrés, les mondains laissent échapper de leurs lèvres des rires stupides et des propos futiles. L’essentiel, pour ces derniers, est de s’en donner à cœur joie. Leurs parties de plaisir débutent dans une atmosphère de folie et elles se terminent dans la vanité. Dans nos réunions, conduisons-nous de telle sorte qu’en retournant chez nous, notre conscience n’ait pas à nous reprocher d’avoir offensé Dieu et nos semblables, et que nous n’ayons pas le sentiment d’avoir blessé ou froissé de quelque manière ceux avec lesquels nous sommes en relation et d’avoir eu sur eux une influence préjudiciable.
Nous sommes de ceux qui croient que notre privilège consiste à glorifier Dieu sur la terre chaque jour de notre vie; que nous ne devons pas vivre dans ce monde simplement pour notre propre plaisir, simplement pour notre satisfaction personnelle. Nous sommes ici-bas pour le bien de l’humanité, pour être en bénédiction à la société.Ceux qui croient sincèrement en Dieu ne rechercheront pas la société des gens qui n’aiment pas Jésus. Ils estimeront que la société et la conversation du chrétien sont une nourriture pour l’âme. Que dans leurs relations avec les personnes qui aiment Dieu, ils respirent l’atmosphère du ciel. Que les chrétiens exercent l’amour et la sympathie les uns à l’égard des autres. Les encouragements mutuels, l’estime réciproque, les secours, l’aide, l’instruction, les reproches, les avertissements, les conseils du chrétien — autant de caractéristiques que l’on devrait trouver parmi les disciples du Christ — nous feront avancer dans la vie spirituelle car l’affection chrétienne est selon le plan de Dieu. [...] Les chrétiens auront une considération attendrie pour tout ce qui se rapporte à leur précieuse foi et ils se rapprocheront de ceux qui aiment Dieu. Ainsi régnera une fraternité que le monde ne connaît pas.

29 juillet, 2013

30 Juillet.

Classé dans : Vigile "Son & Daughter of God" E. White — prieresetvie @ 23:12

NE SUIVEZ PAS LA VOIE DES PÊCHEURS.

Mon fils, si des pécheurs veulent te séduire, ne te laisse pas gagner. [...] Mon fils, ne te mets pas en chemin avec eux, détourne ton pied de leur sentier. Proverbes 1:10-15.

L’action du Saint-Esprit est neutralisée par les amusements plus que par toute autre chose, et le Seigneur en est attristé.
Ceux qui n’ont qu’une expérience religieuse artificielle se réunissent volontiers pour des amusements agréables, et leur influence se fait sentir sur d’autres personnes. Parfois des jeunes gens et des jeunes filles qui s’efforcent d’être chrétiens au sens biblique du mot se laissent attirer par ces sociétés. Pour ne pas se singulariser, ils suivent leur inclination naturelle et se placent sous l’influence de personnes dont l’esprit et le cœur n’ont peut-être pas été touchés par la grâce divine. S’ils avaient considéré avec prière la règle divine, pour voir ce que le Christ a enseigné concernant les fruits de l’arbre chrétien, ils auraient vu que ces passe-temps étaient des banquets préparés pour empêcher les âmes de participer au souper des noces de l’Agneau.
Il arrive parfois qu’en fréquentant des lieux de divertissements, des jeunes à qui l’on a soigneusement enseigné les voies du Seigneur éprouvent les séductions de l’influence humaine et s’attachent à des personnes ayant reçu une éducation entièrement mondaine. Ils se vendent comme esclaves en s’unissant pour la vie à des personnes n’ayant pas l’ornement d’un esprit chrétien.
On vous invitera à vous rendre dans des lieux de plaisir. [...] Si vous êtes fidèles au Christ, vous n’essaierez pas de formuler des excuses pour décliner cette offre mais vous déclarerez nettement et simplement que vous êtes un enfant de Dieu, que vos principes ne vous permettent pas d’être, même pour une seule fois, dans un lieu où vous ne pouvez pas inviter le Seigneur.
Dieu désire que ses enfants montrent par leur vie la supériorité du christianisme sur la mondanité et qu’ils œuvrent sur un plan supérieur et saint.

28 juillet, 2013

29 Juillet.

Classé dans : Vigile "Avec Dieu Chaque Jour" E.White — prieresetvie @ 23:26

MARCHEZ DANS LA VOIE DES GENS DE BIEN.

Tu marcheras [...] dans la voie des gens de bien, tu garderas les sentiers des justes. Proverbes 2:20.

Certains modes de récréation sont grandement profitables au corps et à l’esprit. Un esprit doué de clairvoyance et de discernement trouvera d’abondantes sources de distractions et d’amusements parmi les sujets, non seulement légitimes, mais instructifs. Les sorties en plein air, la contemplation des œuvres de Dieu dans la nature procureront les plus grands bienfaits à l’âme.
Tout en cherchant à délasser notre esprit et à revigorer notre corps, Dieu exige en tout temps de nous l’emploi de toutes nos facultés en vue des fins les plus nobles. Nous pouvons nous rassembler comme nous le faisons aujourd’hui.*Allocution prononcée à l’occasion d’une sortie à Goguac Lake, Michigan.à la gloire de Dieu. Nous pouvons et nous devons organiser nos loisirs de façon qu’ils contribuent à l’accomplissement des devoirs qui nous incombent, en exerçant l’influence la plus salutaire sur ceux avec qui nous sommes en relation. De telles rencontres sont une source d’encouragement pour tous. Nous pouvons retourner dans nos foyers l’esprit détendu, le corps soulagé et prêts à reprendre notre travail avec plus d’espoir et de courage qu’auparavant.
Nous croyons que notre privilège consiste à glorifier Dieu sur la terre chaque jour de notre vie; que nous ne devons pas vivre dans ce monde, simplement pour notre propre plaisir, simplement pour notre satisfaction personnelle. Nous sommes ici-bas pour le bien de l’humanité, pour être en bénédiction à la société. [...]
Nous contemplons ici les beautés de la nature. [...] Tandis que nous admirons les œuvres du Créateur, que notre esprit s’élève plus haut, vers la nature de Dieu; qu’il soit transporté vers le Créateur de l’univers et qu’il adore Celui qui a créé ces splendeurs pour que nous en profitions et en éprouvions de la joie.
Nous devons prendre des moments de repos, des moments de récréation et des moments de contemplation.

28 Juillet.

Classé dans : Vigile "Avec Dieu Chaque Jour" E.White — prieresetvie @ 2:21

DIEU NOUS ACCORDE SES BÉNÉDICTIONS.

[Dieu] donne à l’homme qui lui est agréable la sagesse, la science et la joie. Ecclésiaste 2:26.

Les jeunes ne peuvent pas être aussi posés et sérieux que leurs aînés, ni les enfants aussi raisonnables que leurs parents. Néanmoins les amusements coupables sont condamnés, [...] remplacez-les par d’innocents plaisirs qui ne corrompent pas les mœurs.
Il faut distinguer entre la récréation et l’amusement. La récréation, lorsqu’elle est ce que son nom signifie, c’est-à-dire une re-création, fortifie et élève. Elle rafraîchit l’esprit et le corps et nous permet de reprendre avec une nouvelle vigueur l’œuvre de notre vie en nous détournant de nos occupations ordinaires. D’autre part, l’amusement est recherché pour l’amour du plaisir, et il est souvent poussé à l’excès; il absorbe les énergies nécessaires au travail utile et compromet le succès véritable de la vie.
Tout en fuyant les faux plaisirs, [...] nous devons nous en assurer de véritables, purs, nobles et annoblissants.
Nous ne devrions pas observer les jours fériés à la manière des mondains, mais nous ne devrions pas les laisser passer inaperçus. [...] Quelque chose doit, ces jours-là, remplacer les amusements dangereux.
Il n’y a pas de récréation qui soit plus profitable aux enfants et à la jeunesse et qui soit pour eux une plus grande bénédiction que celle qui leur apprend à venir en aide à leurs semblables.
Ne serait-il pas bien que nous observions les jours fériés consacrés à Dieu, nous remémorant, à ces occasions, ses bontés à notre égard? [...]
Le monde observe beaucoup de jours fériés durant lesquels les jeunes fument, s’enivrent, se laissent absorber par toutes sortes d’amusements, des courses de chevaux, des jeux d’argent. Ils montrent bien sous quelle bannière ils se sont enrôlés… Le peuple de Dieu ne se rassemblera-t-il donc pas plus fréquemment pour louer Dieu de ses riches bénédictions ?

26 juillet, 2013

27 Juillet.

Classé dans : Vigile "Avec Dieu Chaque Jour" E.White — prieresetvie @ 22:45

NUL NE VIT POUR LUI-MÊME.

Nul de nous ne vit pour lui-même. Romains 14:7.

Les jeunes pensent-ils aux heures précieuses qui leur sont offertes pour les rendre candidats à la vie éternelle alors que la grâce leur est encore accordée? Non, certainement, car ils se conduisent comme si ces heures-là étaient des fêtes splendides et comme s’ils étaient placés dans ce monde uniquement pour satisfaire leurs plaisirs et pour se livrer à une ronde ininterrompue d’amusements fébriles. Satan s’est efforcé tout particulièrement de pousser la jeunesse à chercher le bonheur dans les distractions mondaines et à l’amener à se justifier en prouvant que ces distractions sont inoffensives et innocentes et même essentielles à la santé.
Le désir de distractions excitantes et de spectacles agréables est une tentation et un piège pour le peuple de Dieu et en particulier pour les jeunes. Satan crée sans cesse des moyens de séduction pour détourner les esprits de la tâche solennelle de préparation en vue d’événements qui vont bientôt se dérouler. Par les attraits du monde, il maintient un état continuel d’excitation pour inciter les imprudents à se lancer dans les plaisirs terrestres. Par des spectacles, lectures, distractions variées, il pousse les hommes à l’amour du monde, ce qui les éloigne de la foi.
Les plaisirs mondains enivrent et, pour goûter aux joies éphémères qu’ils procurent, beaucoup de gens sacrifient leur attachement au ciel avec tout ce qu’il comporte d’amour, de paix et de joie.
Les chrétiens ont de nombreuses sources de bonheur à leur disposition et ils peuvent déceler avec une précision infaillible quels sont les plaisirs légitimes et sains. Qu’ils se livrent aux distractions qui ne dissipent pas l’esprit et qui ne dégradent pas l’âme, aux distractions qui ne déçoivent jamais, qui n’exercent pas une influence déprimante et tenace, susceptible d’annihiler le respect de soi-même et l’occasion de se rendre utile. Si les chrétiens sentent que Jésus est avec eux dans leurs heures de récréation et s’ils peuvent conserver l’esprit de prière, alors ils sont en sécurité.
Que les jeunes, placés au milieu de nous… réfléchissent aux sentiers où leurs pas doivent s’engager. Qu’ils se souviennent que d’autres suivront les sentiers où ils les entraînent.

25 juillet, 2013

26 Juillet.

Classé dans : Vigile "Avec Dieu Chaque Jour" E.White — prieresetvie @ 22:40

LES LOISIRS DÉLASSENT ET REVIGORENT.

Tu me feras connaître le sentier de la vie; il y a d’abondantes joies devant ta face, des délices éternelles à ta droite. Psaumes 16:11.

Les chrétiens doivent considérer comme un privilège et comme un devoir de récréer leur esprit et de fortifier leur corps par de légitimes détentes afin d’employer leurs facultés physiques et mentales à la gloire de Dieu. Que nos plaisirs n’offrent pas le spectacle d’une joie déraisonnable en prenant allure de sottises. Nous devons en faire un moyen d’enrichir et d’élever ceux avec qui nous sommes en contact et de nous rendre tous plus aptes à accomplir les devoirs chrétiens qui nous incombent. [...] La religion du Christ possède une influence vivifiante et exaltante. Elle s’élève au-dessus de tout ce qui est plaisanteries et badinages ridicules, caquetages frivoles et vains. Dans chacun de nos moments de loisirs, nous pouvons puiser à la source divine de toute force un courage et une vigueur renouvelés, nécessaires pour élever nos âmes vers la pureté, vers la vraie bonté et la sainteté.
Certaines personnes à l’imagination maladive entrevoient la religion comme un tyran qui les gouverne avec une verge de fer. Elles se lamentent sans cesse sur leur inconduite et elles gémissent sur le mal qu’elles imaginent. L’amour ne règne pas dans leur cœur et elles présentent un visage assombri. Le rire innocent des jeunes ou de toute autre personne les offusque. Elles considèrent toute récréation, tout amusement comme un péché et elles pensent que l’esprit doit être constamment maintenu dans un état de rigueur et d’austérité. Elles poussent les choses à l’extrême.
D’autres pensent que l’imagination doit toujours être portée à inventer de nouvelles distractions et de nouveaux passe-temps pour assurer une bonne santé. Ces gens-là apprennent à vivre dans l’excitation et ils ne peuvent s’en passer. Ce ne sont pas de vrais chrétiens. Ils tombent dans l’extrême contraire. Les véritables principes du christianisme révèlent à tous la source du bonheur, source dont la hauteur et la profondeur, la largeur et la longueur ne peuvent pas se mesurer.

24 juillet, 2013

26 Juillet.

Classé dans : Vigile "Avec Dieu Chaque Jour" E.White — prieresetvie @ 23:23

DAVID ET JONATHAN.

Comment des héros sont-ils tombés au milieu du combat? Comment Jonathan a-t-il succombé sur tes collines? Je suis dans la douleur à cause de toi, Jonathan, mon frère! Tu faisais tout mon plaisir; ton amour pour moi était admirable, au-dessus de l’amour des femmes. 2 Samuel 1:25, 26.

L’amitié de Jonathan pour David était [...] inspirée par Dieu en vue de préserver la vie du futur roi d’Israël.
David eut là une grande joie, à un moment où les rayons du soleil étaient rares sur son sentier. Ce fut une visite inattendue de Jonathan, qui avait appris le lieu de son refuge. Les deux amis passèrent ensemble des heures inoubliables. Après qu’ils se furent raconté leurs mutuelles épreuves, Jonathan encouragea David par ces paroles: “Ne crains point; car la main de Saül, mon père, ne t’atteindra pas. Tu régneras sur Israël, et moi, je serai le second auprès de toi; Saül, mon père, le sait bien aussi.” Ils s’entretinrent alors des voies merveilleuses de Dieu envers David, qui fut grandement encouragé. “Tous deux firent alliance en présence de l’Éternel; puis David resta dans la forêt, et Jonathan retourna chez lui.”
Après son départ, David, réconforté, chanta.
Héritier du trône, Jonathan savait cependant que Dieu ne le destinait pas à cet honneur. Il fut l’ami le plus tendre et le plus fidèle de son rival, et protégea la vie de David au péril de la sienne. Il se tint au côté de son père pendant les jours sombres du déclin de sa puissance et finalement tomba en même temps que lui. Le nom de Jonathan est conservé dans les cieux comme un trésor, et, sur la terre, il témoigne de l’existence et de la puissance de l’amour désintéressé.
Dès que nous sommes en rapport avec le Christ, nous sommes aussi unis à nos semblables par les chaînes d’or de l’amour.

24 Juillet.

Classé dans : Vigile "Avec Dieu Chaque Jour" E.White — prieresetvie @ 0:27

PAUL ET TIMOTHÉE.

À Timothée, mon enfant bien-aimé: que la grâce, la miséricorde et la paix te soient données de la part de Dieu le Père et de Jésus-Christ notre Seigneur! [...] Désirant te voir afin d’être rempli de joie. 2 Timothée 1:2-4.

En réintégrant sa cellule, après avoir quitté le tribunal impérial, Paul se rendit bien compte qu’il n’avait gagné qu’un bref répit. Il savait que ses ennemis ne désarmeraient pas tant qu’ils n’auraient pas obtenu sa mort. Mais il savait aussi que la vérité avait eu son moment de triomphe.

Assis dans sa lugubre cellule, certain qu’un mot ou un geste de Néron peut mettre fin à sa vie, Paul songe à Timothée, et il se décide à l’appeler auprès de lui. Celui-ci, chargé du soin de l’Église d’Éphèse, n’avait pu, par conséquent, accompagner l’apôtre lors de son dernier voyage à Rome. Depuis sa conversion, il avait partagé les travaux et les souffrances de Paul. Ces deux hommes étaient liés l’un à l’autre par une affection d’une profondeur peu commune, et qui devenait de jour en jour plus forte et plus sacrée. Tout ce qu’un fils peut être pour son père aimé et honoré, Timothée l’était pour le vieil apôtre usé par le labeur. On comprend dès lors avec quelle ardeur, dans sa solitude, ce dernier désirait le revoir.

Mais, même si les circonstances se présentaient sous leur jour le plus favorable, Timothée devait attendre plusieurs mois avant que, d’Asie Mineure, il puisse atteindre Rome. Paul savait que ses jours étaient comptés, et il craignait que son jeune disciple n’arrivât trop tard. Il avait d’importants conseils à lui donner, des instructions particulières, nécessaires au jeune homme qui assumait de lourdes responsabilités. Et tandis qu’il le pressait de venir sans délai, il lui adressait ses dernières volontés, de peur de ne pouvoir le faire oralement. L’âme pleine d’une touchante sollicitude pour son fils spirituel, et pour l’Église dont il avait la charge, l’apôtre cherchait à le pénétrer de l’importance de la fidélité à sa mission sacrée. [...] Paul confiait son bien-aimé Timothée à la garde du Berger suprême, qui prendrait soin de son troupeau, malgré le sort fatal qui serait réservé à ses fidèles serviteurs.

22 juillet, 2013

23 Juillet.

Classé dans : Vigile "Avec Dieu Chaque Jour" E.White — prieresetvie @ 22:32

JÉSUS ET SES AMIS DE BETHANIE.

Or, Jésus aimait Marthe, et sa sœur, et Lazare. Jean 11:5.

Il aimait à se rendre chez Lazare, Marie et Marthe, car dans l’atmosphère de foi et d’amour régnant dans ce foyer, son esprit trouvait du repos.
Lazare, de Béthanie, était parmi les plus fermes disciples du Christ. Sa foi en Christ avait été forte dès sa première rencontre avec lui; il l’aimait profondément, et il en était beaucoup aimé en retour. C’est en faveur de Lazare que le Christ accomplit le plus grand de ses miracles. Le Sauveur faisait du bien à tous ceux qui cherchaient du secours auprès de lui; il aime la famille humaine tout entière; néanmoins il est attaché à quelques-uns par des liens plus particulièrement tendres. Un puissant lien d’affection l’unissait à la famille de Béthanie, et c’est pour l’un des membres de cette famille que fut accomplie son œuvre la plus admirable.
Le Sauveur ne possédait pas de demeure; il recevait l’hospitalité de ses amis et de ses disciples; souvent, se sentant fatigué, éprouvant le besoin d’une compagnie humaine, il avait été heureux de se réfugier dans la maison paisible de Lazare, loin des soupçons et de l’envie des pharisiens irrités. Il y trouvait un accueil cordial, une amitié pure et simple; il pouvait y parler en toute simplicité, avec une liberté parfaite, sachant que ses paroles seraient comprises et gardées comme un trésor.
Notre Sauveur aimait trouver un foyer paisible et des auditeurs attentifs. Il avait un ardent besoin de tendresse, de courtoisie et d’affection. Ceux qui recevaient les enseignements célestes qu’il était toujours prêt à donner en retiraient de grandes bénédictions. [...] Instruire les foules était une tâche pénible. Mais, dans le foyer de Béthanie, Jésus se reposait des conflits épuisants de sa vie publique. Là, il expliquait à un auditoire bien disposé les desseins miséricordieux de la Providence. Dans ces réunions privées, il révélait à ses auditeurs ce qu’il ne pouvait pas faire comprendre aux foules. Il n’avait pas besoin, pour parler à ses amis, de recourir à des paraboles.

1234
 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe