DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

11 mai, 2014

12 Mai

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 22:40

NOUS SOMMES ACCEPTÉS EN JÉSUS-CHRIST

Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ. Galates 3:26.

Cela ne sert à rien de parler de religion au hasard, de prier sans éprouver une faim spirituelle et une foi vivante; une foi en Christ qui n’existe que de nom, qui l’accepte uniquement comme le Sauveur du monde, est incapable d’apporter à l’âme la guérison. Croire à salut n’est pas simplement accorder à la vérité un assentiment intellectuel. Celui-là ne peut recevoir la bénédiction divine qui attend de tout savoir pour exercer sa foi.
Il ne suffit pas de croire ce qui concerne le Christ; nous devons croire en lui. La seule foi qui nous soit profitable est celle qui le prend comme Sauveur et qui s’approprie ses mérites. D’aucuns pensent que la foi n’est qu’une opinion, mais la foi salutaire est une opération par laquelle ceux qui reçoivent le Christ contractent une alliance avec Dieu. La vraie foi est une vie. Une foi vivante entraîne un accroissement de vigueur, une pleine confiance, communiquant à l’âme un pouvoir conquérant.
La foi véritable est celle qui reçoit le Christ comme son Sauveur personnel. Dieu a donné son Fils unique afin qu’en croyant en lui, je ne périsse point, mais que j’aie la vie éternelle. Jean 3:16. Lorsque je viens au Christ, selon sa parole, je dois croire que je reçois sa grâce salvatrice. Cette vie qui est la mienne maintenant, je dois la vivre “dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi”. Galates 2:20.
L’apôtre Paul expose clairement les rapports qui existent, sous la nouvelle alliance, entre la foi et la loi: “Etant donc justifiés par la foi, dit-il, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ.” “Anéantissons-nous donc la loi par la foi? Non, certes! Au contraire, nous la confirmons.” “Car ce qui était impossible à la loi, attendu que la chair la rendait impuissante (à justifier l’homme qui l’a violée), Dieu l’a fait! En envoyant à cause du péché son propre Fils dans une chair semblable à notre chair de péché, il a condamné le péché dans la chair, afin que la justice prescrite par la loi fût accomplie en nous, qui marchons non selon la chair, mais selon l’esprit.” Romains 5:1; 3:31; 8:3, 4.

10 mai, 2014

11 Mai

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 22:38

CELUI QUI EST PRÊT À PARDONNER

Mais toi, tu es un Dieu prêt à pardonner, compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et tu ne les abandonnas pas. Néhémie 9:17.

La justice exige non seulement que le péché soit pardonné, mais aussi que la peine de mort soit infligée. En donnant son Fils unique, Dieu a rempli ces deux conditions. En mourant en lieu et place de l’homme, le Christ a subi la peine et rendu possible le pardon.
Dieu nous demande de confesser nos péchés et d’humilier nos cœurs devant lui; en même temps nous devrions nous confier en lui comme en un tendre Père qui n’abandonnera pas celui qui se fie à lui. … Dieu ne nous rejette pas à cause de nos péchés. Il peut nous arriver de commettre des fautes et par là contrister son Esprit; si nous nous repentons, si nous venons à lui les cœurs contrits, il ne nous renverra pas à vide. Il y a des obstacles à enlever. De mauvais sentiments ont été entretenus, il y a eu de l’orgueil, de la propre suffisance, de l’impatience, des murmures. Toutes ces choses tendent à nous séparer de Dieu. Les péchés doivent être confessés; la grâce doit accomplir en nous une œuvre plus profonde. …
Il nous faut nous laisser instruire à l’école du Christ. Rien sinon sa justice ne peut nous conférer le droit de jouir de l’un quelconque des bienfaits de l’alliance de grâce. … Nous regardons à nous-mêmes, comme si nous avions le pouvoir de nous sauver; or Jésus est mort pour nous justement parce que nous en sommes incapables. …
Jésus est notre unique Sauveur; même si des millions d’êtres humains, qui ont besoin d’être guéris, rejettent la grâce qu’il leur offre, aucun de ceux qui se fient à ses mérites ne sera abandonné à la perdition. …
Vous vous voyez pécheur et indigne; c’est justement pour cette raison que vous avez besoin d’un Sauveur. Si vous avez des péchés à confesser, ne perdez pas de temps. Ces moments-ci sont plus précieux que l’or. “Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.” 1 Jean 1:9. Ceux qui ont faim et soif de justice seront rassasiés: Jésus l’a promis. Précieux Sauveur !

9 mai, 2014

10 Mai

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 21:17

JÉSUS, DON DE DIEU À ISRAËL

Dieu l’a élevé par sa droite comme Prince et Sauveur, pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés. Actes 5:31.

Le repentir est l’un des premiers fruits de la grâce salvatrice. Notre grand Professeur, par ses leçons à l’homme errant et déchu, présente sa grâce génératrice de vie; par sa grâce, hommes et femmes peuvent vivre une vie nouvelle de sainteté et de pureté. Celui qui vit cette vie, met en pratique les principes du royaume des cieux. Dirigé par Dieu, il conduit ses semblables dans le sentier de la justice. Il ne mènera pas les boîteux sur des sentiers incertains. L’action du Saint-Esprit dans sa vie révèle sa collaboration avec la nature divine. Toute âme qui est ainsi travaillée par l’Esprit du Christ reçoit cette grâce avec une telle abondance qu’en observant ses bonnes œuvres, le monde incroyant reconnaît qu’elle est dirigée par la puissance divine et qu’elle glorifie Dieu. …
La lecture et l’étude du chapitre 34 d’Ezéchiel vous apporteront de très précieux encouragements. “Je porterai secours à mes brebis, afin qu’elles ne soient plus au pillage”, déclare l’Eternel, “… et je traiterai avec elles une alliance de paix. …”
Le trait dominant de cette alliance de paix est la clémence et l’indulgence incommensurables dont le pécheur fait l’expérience s’il se repent et se détourne du péché. Le Saint-Esprit décrit l’Evangile comme étant le salut à travers la tendre miséricorde de notre Dieu. “Je pardonnerai leurs iniquités”, dit l’Eternel de ceux qui se repentent, “et je ne me souviendrai plus de leurs péchés”. Hébreux 8:12. Dieu s’écarte-t-il de la justice en étant miséricordieux pour le pécheur? Non. Dieu ne peut pas admettre que l’on déshonore sa loi, en tolérant qu’elle soit transgressée sans que châtiment s’en suive. Sous la nouvelle alliance, une obéissance parfaite est la condition de la vie. Si le pécheur se repent et confesse ses péchés, il trouvera le pardon. Le sacrifice du Christ en sa faveur lui assure la clémence divine. Le Christ a satisfait aux exigences de la loi pour chaque pécheur croyant et repentant. …
L’expiation accomplie par le Christ pour nous est totale et en tous points agréable à notre Père. Dieu peut être juste et en même temps le justificateur de ceux qui ont la foi.

8 mai, 2014

9 Mai

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 21:44

UNE OBÉISSANCE QUI JAILLIT DU DEDANS

Après ces jours-là, dit l’Eternel: Je mettrai ma loi au dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur. … Car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché. Jérémie 31:33, 34.

En vertu de cette alliance, la loi même qui avait été gravée sur les tables de pierre est écrite par le Saint-Esprit dans notre cœur. Au lieu de chercher à établir notre propre justice, nous acceptons celle du Sauveur. Son sang expie nos péchés et son obéissance nous est imputée. Alors notre cœur, renouvelé par le Saint-Esprit, est rendu capable de produire “les fruits de l’Esprit”. Par la grâce de Jésus-Christ, nous vivons désormais dans l’obéissance à la loi de Dieu.
Il est deux erreurs contre lesquelles les enfants de Dieu — tout particulièrement ceux qui viennent d’accepter sa grâce — doivent spécialement se tenir en garde. La première… consiste à regarder à ses propres œuvres et à se reposer sur quelque bonne action pour rentrer dans la faveur de Dieu. Celui qui cherche à observer la loi et à devenir saint par ses efforts entreprend une impossibilité. …
L’erreur opposée est non moins dangereuse: elle consiste à croire que la foi en Jésus dispense l’homme d’observer la loi de Dieu; que la foi étant seule capable de nous rendre participants de Jésus-Christ, nos œuvres n’ont rien à voir à notre rédemption. … Et si la loi est écrite dans le cœur, ne façonne-t-elle pas la vie? … Loin de dispenser l’homme de l’obéissance, la foi et la foi seule le rend participant de la grâce de Jésus-Christ, qui le met à même d’être obéissant. …
La foi — celle qui est agissante par la charité et qui purifie l’âme — n’est pas une simple adhésion à la Parole de Dieu; c’est la reddition complète entre les mains du Sauveur de notre cœur et de toutes ses affections. C’est par le moyen de cette foi-là que l’âme est transformée à l’image de Dieu. Et ainsi le cœur qui, dans sa condition irrégénérée, ne se soumet pas à la loi de Dieu — il ne le peut même pas — trouve désormais son plaisir dans la pratique de ses saints préceptes et s’écrie avec le Psalmiste: “Combien j’aime ta loi! elle est tout le jour l’objet de ma méditation.” Psaumes 119:97. Et la justice de la loi est accomplie en nous “qui marchons non selon la chair, mais selon l’Esprit”.

7 mai, 2014

8 Mai

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 22:36

UNE ALLIANCE SUR DE NOUVELLES BASES

Il est le médiateur d’une alliance plus excellente, qui a été établie sur de meilleures promesses. Hébreux 8:6 b.

Il avait été spécialement recommandé aux Israélites de ne pas perdre de vue les commandements de Dieu. S’ils les observaient, la force et la bénédiction seraient leur partage.
Quelques semaines s’étaient à peine écoulées depuis cette scène de majesté et de terreur où ils avaient, en tremblant, entendu proclamer la loi de Dieu, que, rompant leur alliance avec l’Eternel, ils se prosternaient devant une image de métal; ils ne pouvaient donc plus compter sur la faveur d’en haut en vertu d’une alliance qu’ils avaient violée. En revanche, en se rendant compte de leur misère morale et de leur besoin de pardon, ils étaient préparés à comprendre la nécessité du Sauveur offert par l’alliance avec Abraham et préfiguré par les sacrifices. Dès ce moment, ramenés par la foi et la gratitude à un Dieu qui pouvait les délivrer de l’esclavage du péché, ils étaient prêts à apprécier les bienfaits de la nouvelle alliance.
Les termes de l’ancienne alliance étaient: Obéis et tu vivras; “l’homme qui accomplit (mes lois) vivra par elles”. Ezéchiel 20:11; Lévitique 18:5. D’autre part, elle disait : “Maudit est celui qui ne met pas cette loi en pratique !” Deutéronome 27:26. La nouvelle alliance, en revanche, a été “établie sur de meilleures promesses”, à savoir: la promesse du pardon des péchés et celle du don de la grâce divine qui renouvelle le cœur et le met en harmonie avec les principes de la loi divine.
Tous ceux qui sont humbles de cœur, qui confessent leurs péchés, trouveront miséricorde, grâce et assurance. En témoignant de la miséricorde au pécheur, Dieu a-t-il cessé d’être juste? A-t-il déshonoré sa sainte loi, et par conséquent passe-t-il outre lorsque la loi est violée? Dieu est vrai. Il ne change pas. Les conditions du salut seront toujours les mêmes. La vie, la vie éternelle est pour tous ceux qui obéissent à la loi de Dieu. …
Sous la nouvelle alliance, la condition de la vie éternelle est la même que sous l’ancienne: une parfaite obéissance. … Dans la nouvelle et meilleure alliance, le Christ a obéi à la loi à la place de ses transgresseurs, dans la mesure où ceux-ci l’acceptent par la foi comme Sauveur personnel. … Dans cette alliance, nous sommes lavés du péché par le sang du Christ.

6 mai, 2014

7 Mai

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 22:28

PROMESSES D’HOMMES

Le peuple tout entier répondit: Nous ferons tout ce que l’Eternel a dit. Moïse rapporta les paroles du peuple à l’Eternel. Exode 19:8.

L’autre contrat, appelé dans les Ecritures “l’ancienne alliance”, fut passé entre Dieu et Israël au Sinaï, et ratifié par le sang d’un sacrifice, tandis que l’alliance avec Abraham le fut par le sang du Rédempteur. Si celle-ci est appelée la “deuxième” ou la “nouvelle alliance”, c’est parce que le sang qui la ratifia fut versé postérieurement à celui qui scella la première alliance.
Peu après avoir présidé à l’établissement du camp d’Israël au pied du Sinaï, Moïse fut appelé à se rendre seul sur la montagne pour recevoir les ordres de Dieu. … Le moment était venu où Israël allait contracter avec le Très-Haut des relations intimes et où ce peuple serait incorporé à son gouvernement en qualité d’église et de nation. Voici le message que Moïse fut chargé de communiquer aux enfants d’Israël: “… si vous obéissez à ma voix, et si vous gardez mon alliance, vous serez parmi tous les peuples mon plus précieux joyau; car la terre entière m’appartient. Vous serez pour moi un royaume de prêtres, une nation sainte.” Exode 19:4-6.
Au cours de leur servitude, les Hébreux avaient en bonne partie perdu la connaissance de Dieu et des principes renfermés dans l’alliance avec Abraham. … Ayant vécu au milieu de l’idolâtrie, ils ne se faisaient une juste idée ni de la sainteté de Dieu, ni de la profonde perversité de leurs cœurs et de leur complète incapacité d’obéir par eux-mêmes à la loi divine et, par conséquent, de la nécessité d’un Sauveur. … Dieu les amena au Sinaï où il leur révéla sa gloire, leur donna sa loi et leur promit de grands bienfaits en retour de leur obéissance. … Ignorant qu’en dehors du Sauveur il lui était impossible d’observer la loi de Dieu, le peuple entra sans hésiter dans l’alliance qui lui était proposée. Fort de sa propre justice, le peuple déclara: “Nous ferons tout ce que l’Eternel nous a prescrit, et nous lui obéirons.” Exode 24:7.

5 mai, 2014

6 Mai

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 22:24

YAHVÉ ET SON PEUPLE

Maintenant, si vous écoutez ma voix, et si vous gardez mon alliance, vous m’appartiendrez entre tous les peuples. Exode 19:5.

Aux origines, Dieu donna sa loi à l’humanité pour lui permettre d’acquérir le bonheur et la vie éternelle.
Les dix commandements sont dix promesses, dont nous sommes assurés si nous obéissons à la loi qui régit l’univers. “Si vous m’aimez, gardez mes commandements”. Jean 14:15. C’est la quintessence de la loi de Dieu. Les conditions du salut des fils et des filles d’Adam y sont consignées. …
Cette loi des dix préceptes du plus grand amour que l’homme puisse rencontrer est le porte-parole de la voix de Dieu promettant aux âmes: “Fais ceci et tu ne tomberas pas sous la domination et le contrôle de Satan.” Malgré les apparences, cette loi n’est pas négative. Elle signifie: “Agis et vis”.
Les conditions de la vie éternelle sont aujourd’hui ce qu’elles ont toujours été, ce qu’elles étaient au Paradis avant la chute de nos premiers parents: une obéissance parfaite à la loi de Dieu, une justice parfaite. Si la vie éternelle était accordée à d’autres conditions, le bonheur de l’univers tout entier serait compromis; le péché et tout son cortège de maux et de souffrances seraient immortalisés.
Le Christ ne méconnaît pas les revendications de la loi divine. En un langage objectif, clair et précis, rejetant toute possibilité de doute, il montre que l’obéissance à la loi est la condition fondamentale de la vie éternelle, la même qui était requise d’Adam avant son péché. … Il demande une obéissance implicite et une justice irréprochable. Les exigences de l’alliance de grâce sont celles qui existaient au jardin d’Eden: l’observation de la loi de Dieu qui est sainte, juste et bonne.
L’idéal de caractère présenté dans le Nouveau Testament est semblable à celui de l’Ancien. Cet idéal n’est pas hors de notre atteinte. Chaque commandement, chaque ordre de Dieu renferme une promesse précise. Dieu a fait en sorte que nous puissions devenir semblables à lui, et il accomplira cette œuvre pour tous ceux qui ne s’obstinent pas contre l’influence de sa grâce.

4 mai, 2014

5 Mai

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 9:39

DIEU ET ABRAHAM

J’établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations: ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi. Genèse 17:7.

Après le déluge, les hommes se multiplièrent à nouveau sur la terre et la méchanceté s’accrut aussi. … L’Eternel laissa alors les transgresseurs endurcis poursuivre leurs œuvres mauvaises, tandis qu’il choisissait Abraham, descendant de la lignée de Sem, pour lui confier sa loi pour les générations futures.
La même alliance (l’alliance de grâce) fut renouvelée à Abraham lorsque Dieu lui fit la promesse suivante: “Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité.” Genèse 22:18. Cette promesse, Abraham le savait, se rapportait au Fils de Dieu. C’est du Sauveur qu’il attendait le pardon de ses péchés, et ce fut cette foi que Dieu lui “imputa à justice”. Cette alliance avec Abraham maintenait l’autorité et l’obligation de la loi morale, car Dieu avait dit au patriarche: “Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre.” Genèse 17:1. Et il lui rendit ce témoignage: “Abraham a obéi à ma voix, et a observé ce que je lui avais ordonné, mes commandements, mes préceptes et mes lois”. Genèse 26:5. …
Conclue avec Adam et renouvelée avec Abraham, cette alliance ne put être ratifiée qu’à la mort de Jésus-Christ. Néanmoins, elle fut appelée une nouvelle alliance. Fondée sur la loi divine, elle avait pour but de remettre l’homme en harmonie avec la volonté de Dieu, en le rendant capable d’observer ses préceptes.
S’il avait été impossible aux hommes qui se trouvaient sous l’alliance faite avec Abraham de respecter les commandements de Dieu, chacun de nous serait perdu. L’alliance établie avec Abraham est l’alliance de la grâce. “C’est par la grâce que vous êtes sauvés.” Ephésiens 2:8. Serons-nous des enfants désobéissants? Non, mais soumis à tous ses commandements.
L’obéissance totale d’Abraham est un des exemples les plus frappants de foi et de confiance en Dieu qu’on puisse trouver dans le Livre sacré. … C’est d’une telle foi et d’une telle confiance que les messagers de Dieu ont besoin aujourd’hui.

3 mai, 2014

4 Mai

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 23:50

Dieu parla encore à Noé et à ses fils… en disant: J’établis mon alliance avec vous et avec votre postérité après vous. Genèse 9:8, 9.

La méchanceté était alors si répandue que Dieu dit: “J’exterminerai de la face de la terre l’homme que j’ai créé. …” Genèse 6:7.
Noé devait prêcher au peuple et construire en même temps une arche selon les instructions de Dieu, pour son salut et celui de sa famille. Il ne devait pas seulement prêcher; son exemple lors de la construction de l’arche devait convaincre chacun qu’il croyait ce qu’il enseignait.
Noé n’oublia pas Dieu qui, dans sa miséricorde, les avaient préservés, lui et les siens. Dès sa sortie de l’arche, il bâtit un autel et… offrit des holocaustes pour montrer sa foi en Christ et en son sacrifice suprême et pour exprimer sa gratitude d’être encore en vie. L’offrande de Noé s’éleva vers Dieu comme un parfum agréable. Dieu accepta son offrande et bénit Noé et sa famille. …

Et, de peur que l’homme ne fût terrifié par l’amoncellement des nuages tout proches et par les pluies torrentielles, … Dieu, dans sa bonté, encouragea la famille de Noé en lui faisant une promesse. “J’établis mon alliance avec vous: aucune chair ne sera plus exterminée par les eaux du déluge. … Et Dieu dit: c’est ici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à toujours: j’ai placé mon arc dans la nue et il servira de signe d’alliance entre moi et la terre. … L’arc sera dans la nue; et je le regarderai, pour me souvenir de l’alliance perpétuelle entre Dieu et tous les êtres vivants, de toute chair qui est sur la terre.” Genèse 9:11-16.
Dieu a lui-même rattaché une des plus précieuses promesses à celle qu’il fit à Noé après le déluge: “Comme au temps de Noé, au déluge, lorsque je fis le serment que les eaux de Noé ne se répandraient plus sur la terre, ainsi j’ai juré de n’être plus irrité contre toi et de ne plus te menacer. Quand les montagnes s’effondreraient, quand les collines s’ébranleraient, ma bonté pour toi ne faiblira point et mon alliance de paix ne sera pas ébranlée, dit l’Eternel qui a compassion de toi.” Ésaïe 54:9,10.

2 mai, 2014

3 Mai

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 22:14

CHUTE HUMAINE ET SECOURS DIVIN

Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. Genèse 3:15.

L’alliance de grâce fut d’abord conclue en Eden, alors qu’après sa chute l’homme apprit que la postérité de la femme écraserait la tête du serpent. Cette alliance offrait à tous les hommes le pardon de Dieu, la grâce nécessaire pour lui obéir par la foi en Jésus-Christ, et la vie éternelle. Les patriarches connurent ainsi l’espérance du salut.
A leur création, Adam et Eve avaient connaissance de la loi de Dieu. Elle était imprimée dans leurs cœurs, et ils comprenaient qu’ils devaient lui être soumis.
La loi de Dieu existait avant la création de l’homme. Elle était adaptée à des êtres saints; les anges eux-mêmes y étaient soumis. Les principes de justice n’ont pas varié depuis la chute. La loi n’a subi aucune diminution; aucun de ses préceptes n’était sujet à amélioration. Telle qu’elle a existé dès le commencement, telle elle subsistera à travers toute l’éternité.
Les principes de la loi n’ont pas été changés à la suite de la transgression d’Adam; ils furent seulement formulés de manière à répondre aux besoins de l’homme déchu. Le Christ, en accord avec son Père, a institué le système des sacrifices; la mort qui aurait dû frapper immédiatement le coupable était transférée à la victime qui préfigurait l` grande et parfaite offrande du Fils de Dieu. … Dans le sang de cette victime, la foi de l’homme entrevoyait le sang du Christ qui devait expier les péchés du monde.
La mission terrestre du Christ ne pouvait pas consister à détruire cette loi; au contraire, il venait rendre l’homme capable de s’y soumettre. …
En observant la loi, Jésus a fait ressortir son immutabilité et a montré que, par sa grâce, les fils et les filles d’Adam peuvent parfaitement s’y conformer.

1234
 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe