DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2014

30 septembre, 2014

1er Octobre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 22:48

GRANDIR COMME JÉSUS

Or, l’enfant croissait et se fortifiait. Il était rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. Luc 2:40.

Le Christ, la Majesté des cieux, le Roi de gloire, est devenu un petit enfant à Bethléem, et a représenté pendant un certain temps le bébé qui dépend entièrement des soins de sa mère. Pendant son enfance, il parlait et agissait comme un enfant, honorait ses parents et cherchait à satisfaire utilement leurs désirs. Mais dès les premières manifestations de l’intelligence, il grandit constamment en grâce et en connaissance.
Les parents et les éducateurs devraient chercher à cultiver les tendances de la jeunesse de telle manière que chaque période de la vie présente le genre de beauté qui lui est propre, et que les progrès se fassent d’une manière naturelle, comme pour les plantes du jardin.
L’enfant Jésus se montrait particulièrement aimable. Il était toujours prêt à se mettre au service des autres. Rien ne pouvait lasser sa patience, et sa véracité était incorruptible. Tout en étant ferme comme un rocher dans ses principes, il manifestait dans sa vie la grâce d’une courtoisie désintéressée.
La mère de Jésus veillait avec la plus grande sollicitude sur le développement de ses capacités, et elle admirait la perfection de son caractère. Elle se faisait un plaisir d’encourager cet esprit vif et intelligent. Le Saint-Esprit lui donnait de la sagesse pour qu’elle pût, en coopération avec les esprits célestes, travailler au développement de cet enfant, qui ne reconnaissait que Dieu comme son père. … De ses lèvres et des rouleaux des prophètes, il recueillit la connaissance des choses divines. Sur ses genoux, il apprit les paroles mêmes qu’il avait données autrefois à Israël, par l’intermédiaire de Moïse. … La vaste bibliothèque des œuvres divines était aussi à sa disposition. Lui qui avait fait toutes choses, il étudiait maintenant les leçons gravées de sa propre main sur la terre, la mer et le ciel. … Des êtres célestes l’assistaient, et son esprit était tout rempli de saintes pensées. …
Tout enfant peut s’instruire comme Jésus l’a fait. Si nous nous efforçons d’apprendre à connaître notre Père céleste au moyen de sa Parole, des anges s’approcheront de nous pour fortifier nos esprits, pour ennoblir et élever nos caractères. Nous deviendrons semblables au Sauveur.

30 Septembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 22:48

JUSQU’AU JOUR OU TOUT RECOMMENCE

Car je sais en qui j’ai cru, et je suis persuadé qu’il a la puissance de garder mon dépôt jusqu’à ce jour-là. 2 Timothée 1:12.

Les yeux fixés sur l’au-delà, l’apôtre (Paul) n’éprouve ni crainte, ni frayeur, mais une joyeuse espérance dans une attente impatiente. Debout sur le lieu où il va subir le martyre, il ne voit ni l’épée de l’exécuteur, ni la terre qui bientôt recevra son sang. Il lève les yeux vers le ciel … à travers lequel il contemple le trône de l’Eternel.
Cet homme de foi a devant les yeux l’échelle de la vision de Jacob représentant le Christ qui relie la terre au ciel, l’homme fini au Dieu infini. Sa foi est fortifiée par le souvenir des patriarches et des prophètes mettant leur confiance en celui qui soutient et console, et pour lequel il donne sa vie. De ces saints hommes, qui de siècle en siècle ont rendu témoignage de leur foi, il a hérité la confiance en la fidélité de Dieu.
Ses compagnons, apôtres comme lui, qui, pour prêcher l’Evangile du Christ, affrontèrent le fanatisme religieux et la superstition païenne, la persécution et le mépris, ces hommes pour lesquels la vie ne comptait pas, à moins qu’ils ne puissent faire briller la lumière de la croix dans le dédale des infidélités, ceux-là, il les entend témoigner que Jésus est le Fils de Dieu et le Sauveur du monde. Du gibet, du donjon, de la roue, des cavernes et des antres de la terre, retentit à son oreille le cri de triomphe du martyr. Il entend les chrétiens qui, bien qu’affligés, tourmentés, abandonnés, rendent solennellement et courageusement leur témoignage, en disant: “Je sais en qui j’ai cru.”
Racheté par le sacrifice du Christ, lavé du péché par son sang, et revêtu de sa justice, Paul peut être assuré que son âme est précieuse aux yeux du Rédempteur. Sa vie est “cachée avec le Christ en Dieu”, et il est persuadé que le vainqueur de la mort peut garder ce qui lui a été confié.
Quels grands privilèges sont les nôtres! Nous pouvons nous approcher de Dieu dans la foi et dans l’humilité, nous laisser conduire à Jésus pour que nous déposions nos fardeaux à ses pieds, et dire: “Je sais en qui j’ai cru, et je suis persuadé qu’il a la puissance de garder mon dépôt jusqu’à ce jour-là.”

29 septembre, 2014

29 Septembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 1:24

DANS LA MAIN DE DIEU

Qui nous séparera de l’amour de Christ? Sera-ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée ? … Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. Romains 8:35-37.

Les serviteurs de Dieu ne sont pas reconnus comme tels par le monde, qui ne les comble pas d’honneurs. Etienne a été lapidé parce qu’il prêchait le Christ, et le Christ crucifié. Paul a été emprisonné, battu, lapidé et finalement mis à mort, parce qu’il fut le fidèle messager de Dieu aux nations païennes. L’apôtre Jean a été banni dans l’île de Patmos, “à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus”. Apocalypse 1:9. Ces exemples de fermeté humaine, dus à la puissance divine, prouvent au monde la fidélité de Dieu à ses promesses, la constance de sa présence et la force de sa grâce.
Jésus n’apporte pas à ses disciples l’espoir d’obtenir les gloires et les richesses de la terre, ni d’avoir une vie exempte d’épreuves. Il les invite, au contraire, à le suivre sur le chemin du renoncement et de l’opprobre. Celui qui vint pour racheter le monde dut faire face aux forces du mai. …
Satan a poursuivi de tout temps les enfants de Dieu. Il les a torturés, exécutés; mais, par leur mort même, ces martyrs sont devenus des conquérants. Ils ont témoigné en faveur de la puissance de celui qui est plus fort que Satan. Les hommes cruels peuvent maltraiter et faire périr le corps; ils ne peuvent attenter à la vie qui est cachée avec le Christ en Dieu. Ils peuvent incarcérer des hommes et des femmes dans des prisons aux murs épais; ils ne peuvent réussir à lier l’esprit. …
Ceux qui croient au Seigneur, et que le monde hait et persécute, sont formés et disciplinés à l’école du Christ. Ils marchent dans des sentiers étroits. Purifiés dans le creuset de l’affliction, ils suivent le Sauveur à travers des luttes cruelles, endurent le renoncement et passent par les plus terribles déceptions. Mais ils connaissent ainsi la malignité et la malédiction du péché, et ils le considèrent avec horreur. Etant participants des souffrances du Christ, ils peuvent contempler sa gloire au-delà de leur sombre tristesse, et dire avec Paul: “J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.” Romains 8:18.

27 septembre, 2014

28 Septembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 23:48

LA VOIE DE DIEU DÉBOUCHE SUR LA JOIE

C’est la bénédiction de l’Eternel qui enrichit, et il ne la fait suivre d’aucun chagrin. Proverbes 10:22.

De son côté, tout en cherchant à lui (Jacob) échapper, le messager céleste, pour éprouver sa foi, lui avait rappelé son péché. Mais malgré son angoisse et ses larmes, le patriarche avait tenu bon. Convaincu de la bonté de Dieu, il s’était jeté dans les bras de sa miséricorde. Frôlant le désespoir au souvenir de sa vie passée, il s’était cramponné à l’ange avec tant de véhémence, avec des cris si déchirants qu’il avait remporté la victoire.
Telle est l’expérience du peuple de Dieu dans sa lutte finale avec les puissances du mal. Dieu éprouvera sa foi, sa persévérance et sa confiance en lui. De son côté, Satan tentera de terrifier les fidèles à la pensée que leur situation est désespérée. … Le sentiment de leur faiblesse sera si vif que, par moments, leur espoir sombrera. En revanche, au souvenir de l’infinie miséricorde de Dieu et de leur sincère contrition, ils se réclameront des promesses faites au pécheur. Leurs prières ne seront pas immédiatement exaucées; mais leur foi ne faiblira point. Ils s’attacheront à Dieu de toute leur âme, et répéteront avec Jacob: “Je ne te laisserai point aller, que tu ne m’aies béni.” Genèse 32:26. …
L’histoire de Jacob nous assure que Dieu ne rejette pas celui qui, entraîné sur une mauvaise voie, retourne à lui par une conversion véritable. C’est en s’abandonnant entre les mains de Dieu avec une confiance enfantine que Jacob reçut ce qu’il n’avait pu obtenir par ses propres forces. L’Eternel lui apprit que la puissance et la grâce divines pouvaient seules lui communiquer la bénédiction après laquelle son âme soupirait. Il en sera de même de ceux qui vivront dans les derniers jours. Lorsqu’ils seront entourés de dangers, et lorsque leur âme sentira la morsure du désespoir, ils ne devront s’appuyer que sur le sacrifice expiatoire offert sur le Calvaire. Nous ne pourrons rien faire de nous-mêmes. Dans notre indignité et notre impuissance, nous ne trouverons de secours que dans les mérites d’un Sauveur crucifié et ressuscité. Aucun de ceux qui agiront ainsi ne périra.

23 septembre, 2014

24 Septembre 2014

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 20:47

OFFENSIVE ET DÉFENSIVE

Par la parole de vérité, par la puissance de Dieu, par les armes offensives et défensives de la justice. 2 Corinthiens 6:7.

Les disciples s’acquittèrent fidèlement de la mission que le Christ leur avait confiée; et tandis qu’ils répandaient la bonne nouvelle du salut, la gloire de Dieu resplendissait sur les hommes comme jamais auparavant. Grâce à la coopération de l’Esprit divin, ils accomplirent une œuvre qui ébranla le monde entier. Dans l’intervalle d’une seule génération, l’Evangile fut annoncé à toutes les nations.
Quels résultats merveilleux furent obtenus par les apôtres! Au début de leur ministère, quelques-uns n’avaient aucune formation intellectuelle, mais grâce à leur consécration totale à la cause du Maître, grâce aux instructions qu’il leur avait données, ces hommes acquirent une préparation digne de la noble tâche qui leur avait été confiée. La grâce et la vérité inspiraient tous leurs mobiles, tous leurs actes. Leur vie était “cachée avec le Christ en Dieu”, et ils oubliaient leur propre personne, étant submergés par les flots profonds de l’amour infini. … Jésus-Christ, sagesse et puissance de Dieu, constituait le thème de toutes leurs prédications. … Tandis qu’ils proclamaient la plénitude du Christ, du Sauveur crucifié, leurs paroles touchaient les cœurs, et hommes et femmes étaient gagnés à l’Evangile. Des multitudes, qui avaient bafoué le nom du Sauveur et méprisé sa puissance, se rangeaient maintenant du côté du Christ crucifié.
Ce n’est pas par leur propre force que les disciples accomplirent leur mission, mais par la force du Dieu vivant. … La notion de leur responsabilité, qui les dominait, enrichissait et purifiait leur vie. Et la grâce du ciel se révélait dans leurs conquêtes pour le Christ. La puissance de Dieu agissait par eux pour faire triompher l’Evangile.
De même que le Christ envoya jadis ses disciples, de même il envoie aujourd’hui les membres de son Eglise. Le pouvoir qu’ils possédaient, ces membres le possèdent également. S’ils font du Seigneur leur force, il sera avec eux; ils ne travailleront pas en vain, et ils se rendront compte que l’œuvre dans laquelle ils sont engagés porte le sceau de Dieu. … Dieu nous ordonne d’aller prêcher la Parole, après avoir oint nos lèvres de sa sainteté.

22 septembre, 2014

23 Septembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 23:11

TÉMOINS DE LA PUISSANCE DIVINE

Ils diront la gloire de ton règne, et ils proclameront ta puissance. Psaumes 145:11.

Si les chrétiens voulaient se réunir pour se parler mutuellement de l’amour de Dieu et des précieuses vérités de la Rédemption, ils trouveraient force et rafraichissement. Chaque jour il nous est possible d’avoir une connaissance plus profonde de notre Père céleste; nous pouvons faire journellement de nouvelles expériences de sa grâce. Celles-ci feront naître en nous le besoin irrésistible de parler de son amour, et ces récits mêmes réchaufferont et stimuleront nos cœurs. Si nous pensions davantage à Jésus et si nous parlions plus souvent de lui et moins de nous-mêmes, nous jouirions beaucoup plus de sa présence.
Si nous pensions à Dieu chaque fois qu’il nous donne des preuves de sa tendre sollicitude, il serait constamment dans nos pensées et nous prendrions tout notre plaisir à le louer. Nous parlons des choses temporelles parce qu’elles nous intéressent. Nous parions de nos amis parce que nous les aimons et que nos joies et nos douleurs sont intimement liées aux leurs. Et pourtant, nous avons infiniment plus de raisons d’aimer Dieu que nos amis terrestres. Lui donner la première place dans nos pensées, parler de sa bonté et de sa puissance devraient être pour nous les choses les plus naturelles du monde.
Ceux qui étudient la Parole de Dieu et reçoivent chaque jour les instructions du Christ portent l’empreinte des principes célestes. Une sainte et forte influence se dégage de leur personne. Une atmosphère de service entoure leur âme. Ils suivent des principes purs, saints et élevés et sont ainsi un témoignage vivant de la puissance de la grâce divine.
Le Christ désire voir ses disciples lui ressembler, car il veut être représenté dans le cercle familial, dans l’église et dans le monde. … Le Christ doit être notre source d’efficacité, notre force pour que nous puissions révéler son caractère au monde. …
Dieu souhaite que ses fils et ses filles fassent connaître la puissance de sa grâce à la “synagogue de Satan”, à l’univers céleste et au monde entier; ainsi les hommes et les anges sauront que le Christ n’est pas mort en vain. Montrons au monde que nous possédons la force d’en haut.

21 septembre, 2014

22 Septembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 23:06

LA COURSE DE LA VIE

Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi. Hébreux 12:1, 2.

L’envie, la méchanceté, les mauvaises pensées, la médisance, la convoitise, sont autant de fardeaux que le chrétien doit rejeter s’il veut triompher dans la course qui lui assurera l’éternité. Toute habitude, tout acte qui conduit au péché et déshonore le Christ sera abandonné, quel que soit le sacrifice qu’il demande. La bénédiction divine ne peut être accordée à celui qui viole les principes éternels du bien. …
Les athlètes, dans les jeux antiques, n’étaient pas sûrs de remporter la victoire, après s’être pourtant astreints à une rude discipline. … Certains tentaient, dans un effort suprême, de s’attribuer le prix; mais, à ce moment précis, une autre main s’avançait et s’emparait du trésor tant convoité.
Il n’en est pas ainsi dans le combat que livre le chrétien. Pas un seul de ceux qui persévèrent dans la lutte avec opiniâtreté n’est désappointé par l’issue du combat. La course chrétienne n’est pas une épreuve de vitesse ou de force. Le plus débile comme le plus vigoureux des saints peut s’emparer de la couronne de gloire éternelle. Tous ceux qui, par la puissance de la grâce divine, mènent une vie conforme à la volonté du Seigneur, ont la possibilité de triompher. … Tout acte pèse dans le plateau de la balance qui détermine la victoire ou la défaite définitive. La récompense accordée aux vainqueurs sera proportionnée à l’ardeur et aux efforts déployés dans la lutte. …
Paul savait que sa lutte contre le mal ne se terminerait qu’à sa mort. Il comprenait qu’il devait observer une discipline sévère et soutenue pour que les désirs de ce monde ne l’emportent pas sur sa vie spirituelle. C’est pourquoi il luttait de toutes ses forces contre ses penchants naturels. Il avait constamment les yeux rivés sur l’idéal qu’il s’était fixé et, pour l’atteindre, il combattait en obéissant joyeusement aux commandements de Dieu. Ses paroles, ses actes, ses affections — toute sa vie était placée sous le contrôle du Saint-Esprit.

20 septembre, 2014

21 Septembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 22:06

L’INFLUENCE DU CHRÉTIEN

Alors ta lumière poindra comme l’aurore, et ta guérison germera promptement; ta justice marchera devant toi, et la gloire de l’Eternel t’accompagnera. Ésaïe 58:8.

Le Seigneur a une œuvre individuelle pour chacun de nous. En voyant l’iniquité du monde telle qu’elle se révèle dans les tribunaux et dans la presse quotidienne, approchons-nous de Dieu, saisissons-nous de ses promesses vivantes, afin que la grâce du Christ demeure en nous. Nous pouvons exercer dans le monde une influence, et même une influence puissante. … Nous ne devons avoir qu’une préoccupation: celle de la gloire de Dieu. Nous devons travailler en déployant toute l’intelligence que Dieu nous a donnée… Le ciel n’attend que le moment propice pour répandre ses plus riches bénédictions sur ceux qui veulent se consacrer à l’œuvre de Dieu dans les derniers jours de l’histoire du monde.
Il n’y a rien en nous — venant de nous-mêmes — qui puisse exercer une heureuse influence sur les autres. Si nous nous rendons compte de notre faiblesse et de notre dépendance de la puissance divine, nous ne placerons pas notre confiance en nous-mêmes. Pouvons-nous savoir quelles seront les conséquences d’un jour, d’une heure, d’un seul instant? C’est pourquoi nous ne devrions jamais commencer une journée sans remettre à notre bon Père céleste la garde de nos voies. Ses anges ont pour mission de veiller sur nous, et si nous nous mettons sous leur garde, ils seront à notre droite à l’heure du péril. Quand nous serons inconsciemment en danger d’exercer une mauvaise influence sur les autres, ils seront à nos côtés pour nous orienter vers une voie meilleure et pour exercer sur nous une action heureuse. C’est ainsi que notre influence peut être une puissance silencieuse, inconsciente mais cependant efficace pour attirer des âmes au Christ et vers le ciel.
L’influence personnelle est une force; l’exercer à bon escient, c’est collaborer avec le Christ, c’est relever les âmes que le Christ relève, c’est inculquer de nobles principes, endiguer les progrès de l’immoralité. C’est répandre la grâce que le Christ seul confère, épurer et affiner la vie et le caractère du prochain, lui offrir un exemple irrépréhensible: une foi et un amour sincères.

19 septembre, 2014

20 Septembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 23:40

ÊTRE UN VRAI AMI

Le juste montre à son ami la bonne voie, mais la voie des méchants les égare. Proverbes 12:26.

Les serviteurs de l’Eternel doivent surpasser les autres par l’exemple de leur vie et de leur caractère. Celui qu’ils servent met à leur disposition toute facilité pour cela. L’univers tout entier considère le chrétien comme quelqu’un qui s’efforce de surmonter les difficultés, de poursuivre la course afin de gagner le prix, c’est-à-dire une couronne immortelle. Toutefois, s’il déclare suivre le Christ, mais ne prouve pas la supériorité de ses intentions dans cette épreuve où il a tout à gagner et rien à perdre, il ne sera jamais victorieux. Pour triompher du monde, de la chair et du mal par le moyen de la puissance du Saint-Esprit et de la grâce largement proposée, il doit employer chacune des facultés dont il est le dépositaire. …
Les candidats à la victoire doivent méditer, contemplant le prix du salut. Les fortes passions humaines sont appelées à être subjuguées; la volonté insoumise doit se livrer au Christ. Le chrétien réalise qu’il n’est pas son propre chef. Il devra résister à des tentations, lutter contre ses propres inclinations; car l’Eternel n’acceptera pas de demi-mesure. Il hait l’hypocrisie. Le disciple du Christ doit marcher par la foi, comme s’il voyait celui qui est invisible. Le Christ sera en tout et pour tout son plus cher trésor.
Cette expérience est indispensable à tous ceux qui se réclament du nom du Christ, et sanctifie les relations du chrétien avec son prochain. Les rapports commerciaux et toutes les relations des chrétiens avec les hommes du monde seront sanctifiés par la grâce du Christ; et quel que soit le lieu, il régnera par leur présence une atmosphère qui incitera à faire le bien, car elle exhalera l’esprit du Maître.
Celui qui a l’esprit du Christ sait que demeurer près de Jésus et suivre la lumière, source de vie, est la seule voie sûre. Il n’acceptera ni travail ni engagement commercial qui l’empêchera d’atteindre la perfection du caractère chrétien. … “Il n’est pas de soldat qui s’embarrasse des affaires de la vie s’il veut plaire à celui qui l’a enrôlé.” 2 Timothée 2:4.

18 septembre, 2014

19 Septembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 22:36

SIMPLICITÉ ET CONFIANCE

Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève au temps convenable. 1 Pierre 5:6.

Il ne faut pas croire qu’une personne réellement humble soit arrêtée dans son développement normal; que ses aspirations ne soient pas élevées, que sa vie soit entachée, et qu’elle évite toutes les responsabilités dans la crainte de ne pas s’en acquitter convenablement. Non, une réelle humilité s’acquitte des charges qui lui incombent en comptant sur le secours de Dieu.
Dieu travaille avec qui il veut. Parfois, il choisit les instruments les plus humbles pour faire de grandes choses, car c’est dans l’humaine faiblesse qu’il fait éclater sa puissance souveraine. D’après notre manière de voir, nous estimons que telle ou telle chose est petite ou grande. Mais Dieu juge tout autrement que nous. Ne pensons pas que ce qui est grand à nos yeux soit obligatoirement grand aux siens, que ce qui est petit à nos yeux le soit aussi aux siens.
Se vanter de ses mérites personnels est un acte déplacé. …
Il n’y a pas de religion dans la glorification du moi, car celui qui s’exalte lui-même se trouvera privé de la grâce sans laquelle ses œuvres dans la cause du Christ seront vaines. Celui qui se laisse aller à l’orgueil ou à la recherche des honneurs n’accomplira qu’un travail défectueux. …
Celui qui est réellement chrétien dans sa vie privée, dans ses luttes quotidiennes contre le moi, et qui en témoigne par la sincérité et la noblesse de ses pensées, par sa douceur sous la menace, par sa fidélité dans les petites choses, par sa foi et sa piété; celui qui, dans sa vie de famille, représente le caractère du Christ, celui-là peut être plus précieux aux yeux de Dieu que le missionnaire ou le martyr dont le nom est porté sur les ailes de la renommée. …
Ce n’est ni dans la science, ni dans la condition sociale, ni dans le nombre, ni dans les capacités, ni dans la volonté de l’homme qu’il faut aller chercher le secret du succès. Celui qui, convaincu de sa faiblesse, contemplera le Christ, et qui, par celui qui est la force de toute force, la pensée de toute pensée, sera soumis et obéissant, celui-là remportera victoire sur victoire. … Magnifique sera la récompense de la grâce réservée à ceux qui auront travaillé pour Dieu dans la simplicité de la foi et de l’amour.

123
 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe