DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2014

21 novembre, 2014

21 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 13:01

DIEU N’EST PAS RESPONSABLE DE NOS CHUTES

Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l’allégresse… Jude 1:24.

Dans les derniers temps, quand l’iniquité abondera et que l’amour d’un grand nombre se refroidira, Dieu aura un peuple qui glorifiera son nom et blâmera l’injustice. Il doit être un “peuple à part”, fidèle à la loi de Dieu tandis que le monde cherchera à annuler ses préceptes. Lorsque la puissance transformatrice de Dieu agira par le moyen de ses serviteurs, les armées des ténèbres déploieront une résistance amère et résolue. … A partir du moment où nous déciderons de servir le Dieu des cieux jusqu’à ce que nous soyons délivrés de ce monde mauvais, un conflit permanent s’établira. Cette guerre est sans répit. …
Notre travail est un combat; en tant que fidèles soldats de Jésus, nous devons porter la bannière tachée de sang jusqu’au cœur de la forteresse de l’ennemi. … Si nous en venons à jeter nos armes et à baisser la bannière ensanglantée pour devenir esclaves et serviteurs de Satan, nous pourrons être délivrés des conflits et des souffrances. Mais cette paix nous fera perdre le Christ et les cieux. Nous ne saurions accepter cela à un tel prix. Poursuivons la guerre jusqu’à la fin de l’histoire terrestre plutôt que de trouver la paix dans l’apostasie et le péché.
L’œuvre de l’apostasie commence par quelque secrète révolte du cœur contre les exigences de la loi de Dieu. Nous nourrissons et chérissons des désirs impurs, des ambitions illégitimes; l’incrédulité et les ténèbres séparent l’âme de Dieu. Si nous ne surmontons pas ces maux, ils auront raison de nous. …
Si nous nous complaisons dans l’orgueil spirituel, les désirs non sanctifiés, les pensées mauvaises, et tout ce qui nous sépare d’une communion intime et sacrée avec Jésus, notre âme sera en danger. … Nous devons “combattre le bon combat de la foi” si nous voulons “saisir la vie éternelle”. 1 Timothée 6:12. “Nous sommes gardés par la foi pour le salut”. 1 Pierre 1:5. Si l’idée de l’apostasie vous est odieuse, … alors “ayez le mal en horreur; attachez-vous fortement au bien” (Romains 12:9); et croyez en celui qui “peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l’allégresse”.

20 novembre, 2014

20 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 11:07

PRUDENCE ET PRIERE

Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation. Marc 14:38.

De nos jours, beaucoup de gens dorment comme le firent les disciples. La crainte de la tentation ne les incite ni à veiller ni à prier.
Chaque âme doit être sur ses gardes. L’adversaire est sur vos traces. Soyez vigilant, veillez avec zèle de peur que quelque piège soigneusement dissimulé ne vous surprenne. …
Pour triompher, il faut veiller; car Satan, avec sa faculté d’embrouiller, de tromper et d’introduire la superstition, s’efforce de gagner à lui les disciples du Christ. Il ne suffit pas d’éviter les dangers évidents et les mouvements périlleux et contradictoires; nous devons rester près du Christ, marcher sur le sentier du renoncement et du sacrifice. Nous sommes en territoire ennemi. Celui qui fut rejeté du ciel est descendu sur terre avec une grande puissance. Il cherche à capturer les âmes en utilisant tous les artifices et tous les moyens possibles. A moins que nous ne soyons sans cesse sur nos gardes, ses innombrables duperies feront de nous une proie facile.
Les avertissements, les reproches et les promesses de la Bible nous sont destinés, à nous qui vivons les derniers temps du monde. “Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres.” 1 Thessaloniciens 5:6. … Surveillez l’approche furtive de l’ennemi, considérez vos anciennes habitudes et vos penchants naturels, de crainte qu’ils ne vous tiennent en esclavage. Examinez vos pensées et vos projets, de peur qu’ils ne manifestent votre égoïsme. Veillez sur les âmes rachetées par le sang du Christ. Saisissez les occasions de leur faire du bien.
Si vous vous tenez tout près de Jésus, avec le désir d’honorer votre profession par une vie bien ordonnée et par une sainte communion, vous ne vous aventurerez pas sur les sentiers interdits. Si vous consentez à veiller et à prier sans cesse, si vous agissez comme en la présence immédiate de Dieu, vous triompherez de la tentation et vous pourrez rester purs et sans tache jusqu’à la fin. Si vous conservez votre confiance jusqu’au bout, vous marcherez dans les voies du Seigneur et ce que la grâce a commencé en vous sera couronné de gloire dans le ciel.

19 novembre, 2014

19 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 17:06

LA VERITABLE EFFICIENCE

Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. Ephésiens 2:10.

Nous n’avons la certitude de notre acceptation par Dieu qu’à travers son Fils bien-aimé; nos bonnes œuvres ne sont que la conséquence de l’action de son amour qui pardonne. Elles ne constituent pas un crédit à notre actif; elles ne nous permettent pas de prétendre accomplir une partie de notre salut. Celui-ci est un don que Dieu accorde au nom du Christ. L’âme troublée peut trouver la paix par le moyen de la foi en Christ, et sa paix sera proportionnée à sa foi et à sa confiance. Personne ne peut présenter ses bonnes œuvres comme prix de son salut.
Mais les bonnes œuvres n’ont-elles vraiment aucune valeur? Dieu accorde-t-il les mêmes faveurs à celui qui pèche impunément chaque jour et à celui qui, par la foi en Christ, essaie de travailler avec intégrité? Les Ecritures répondent: “Nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions.” Par le moyen de sa grâce imméritée, l’Eternel a prévu et ordonné que nos bonnes œuvres soient récompensées. Nous sommes acceptés par les seuls mérites du Christ; nos actions miséricordieuses et charitables sont les fruits de la foi et constituent une bénédiction pour nous, car les hommes doivent être récompensés selon leurs œuvres. C’est le parfum des mérites du Christ qui rend nos bonnes œuvres acceptables à Dieu; et la grâce nous permet d’accomplir les œuvres pour lesquelles nous sommes récompensés. Nos œuvres en elles-mêmes et par elles-mêmes n’ont aucun mérite. Quand nous avons accompli tout ce qui était en notre possibilité, nous devons nous considérer comme des serviteurs inutiles. Nous ne méritons pas les remerciements de Dieu. Nous n’avons fait que notre devoir; la seule force de notre nature pécheresse n’aurait pu y parvenir.
Un travail d’amour jaillit de l’œuvre de la foi. … Nos activités laborieuses ne peuvent pas par elles-mêmes assurer notre salut, mais il est vrai aussi que la foi nous unissant au Christ incitera notre âme à agir.

18 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 17:05

UNE PSYCHANALYSE DIVINE

Sonde-moi, Eternel! éprouve-moi. Psaumes 26:2.

Dans sa providence, le Seigneur place les hommes là où il peut éprouver leurs énergies spirituelles et révéler les mobiles de leurs actions pour qu’ils améliorent ce qui est bien et rejettent ce qui est mal. Il voudrait que ses serviteurs se familiarisent avec les réactions intimes de leur être. Pour cela, il permet souvent que le feu de l’affliction les purifie. …
La vraie grâce accepte volontiers l’épreuve; si nous avons de la répugnance à être éprouvés par le Seigneur, notre condition est vraiment sérieuse. Dieu affine et purifie les âmes; à la chaleur de la fournaise, les scories sont séparées de l’argent et de l’or du caractère chrétien. Jésus surveille l’épreuve. Il sait ce qui est nécessaire pour purifier le métal précieux afin que celui-ci reflète la splendeur de l’amour divin.
Je vous en supplie: “Examinez-vous vous-mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes.” 2 Corinthiens 13:5. L’amour chrétien exige, pour demeurer ardent et pur, un constant renouvellement assuré par la grâce du Christ. …
En ces temps de conflits et d’épreuves, nous avons tous besoin de l’appui et de la consolation que peuvent apporter des principes justes, des convictions religieuses solides, et une riche expérience des choses divines. Une croissance en grâce permanente nous permettra de parvenir à la stature parfaite d’hommes et de femmes en Jésus-Christ.
Ce n’est pas à l’abri des tribulations que le chrétien forme son caractère, mais dans l’épreuve même. C’est lorsqu’il est placé face à la lutte et aux difficultés que le disciple du Christ déploie une plus grande vigilance; de plus ardentes prières s’élèvent alors de son âme pour implorer l’aide du Tout-Puissant.
Une dure épreuve supportée grâce au secours du Maître développe la patience, la vigilance, le courage et une confiance en Dieu profonde et inébranlable. Quel triomphe remporte la foi lorsqu’elle permet au vrai disciple de souffrir tout en restant fort, de se soumettre tout en conquérant, de mourir constamment à lui-même et de continuer pourtant à vivre, de porter sa croix en s’assurant ainsi la couronne de gloire!

17 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 17:03

A L’ECOLE DU CHRIST

Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi. Psaumes 32:8.

Celui qui cherche avec persévérance à acquérir la sagesse des écoles humaines devrait se souvenir qu’une autre école le réclame aussi pour élève. Le Christ est le plus grand maître jamais rencontré sur terre. Il apporta à l’homme la connaissance venue tout droit des cieux. …
L’école du Christ ne décerne pas de diplômes. Vieux et jeunes y sont ses élèves. S’ils suivent les instructions du Maître divin, ils acquièrent sans cesse sagesse, délicatesse et noblesse d’âme; ils sont alors prêts à entrer dans cette haute école où la promotion continuera de toute éternité.
La Sagesse infinie nous présente les grandes leçons de la vie: le devoir et le bonheur. Elles sont souvent difficiles à apprendre, mais sans elles nous ne pouvons faire de réels progrès. … C’est sur cette terre, au milieu des épreuves et des tentations, que nous devons nous préparer pour la société des saints. Ceux qui sont si absorbés par des études de moindre importance qu’ils cessent d’apprendre les leçons de l’école du Christ, éprouveront une perte infinie. …
La religion du Christ possède une influence régénératrice, capable de transformer l’être tout entier, d’élever l’homme au-dessus des vices corrupteurs et avilissants, de diriger les pensées et les désirs vers Dieu et vers les cieux. … Les hommes doivent utiliser pour sa gloire… chaque faculté qu’ils ont reçue du Créateur; c’est la façon la plus pure, la plus sainte, la plus heureuse de les exercer. Quand les principes religieux sont considérés comme primordiaux, toute démarche faite dans le but d’acquérir la connaissance ou la culture de l’intelligence est un pas fait en vue de la fusion de l’humain et du Divin, du fini et de l’Infini. …
Celui qui suit les instructions divines a trouvé l’unique source véritable du bonheur et de la grâce salvatrice; il a acquis la puissance de transmettre le bonheur à ses semblables. L’amour envers Dieu purifie et ennoblit toute inclination, tout désir; il intensifie toute affection; il éclaire tout plaisir digne. Il permet aux hommes d’apprécier tout ce qui est vrai, bon et admirable, et d’en jouir.

15 novembre, 2014

16 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 22:59

LE NECESSAIRE PARDON

Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Matthieu 6:12.

Le Christ déclare que Dieu nous traitera d’après cette règle: “Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.” Matthieu 6:14, 15. … L’esprit de rancune est un des péchés les plus courants et qui apporte les plus néfastes conséquences. Combien entretiennent l’animosité ou la vengeance, puis s’inclinent devant Dieu et demandent à être pardonnés comme ils pardonnent! Ils ne connaissent certainement pas l’importance de cette prière, sinon ils n’oseraient pas la formuler. A chaque jour et à chaque heure, nous sommes tributaires de la miséricorde indulgente de Dieu. Comment pouvons-nous entretenir amertume et malveillance envers des pécheurs comme nous ?
Nous avons une immense dette de reconnaissance envers le Christ, et de ce fait, nous avons les devoirs les plus sacrés envers tous ceux qui sont rachetés par sa mort. Nous devons leur témoigner la même sympathie, la même compassion, le même amour désintéressé que le Christ a manifestés envers nous.
Celui qui ne pardonne pas se prive du seul moyen par lequel il puisse bénéficier de la miséricorde de Dieu. Ne pensons pas que, si ceux qui nous ont fait du tort ne confessent pas leur péché, nous avons le droit de leur refuser notre pardon. Sans aucun doute, leur devoir est d’humilier leur cœur par le repentir et la confession; mais nous devons nous montrer miséricordieux à l’égard de ceux qui nous ont offensés, même s’ils ne reconnaissent pas leurs torts. Aussi douloureusement qu’ils aient pu nous meurtrir, nous ne devons pas entretenir en nous de rancœur ni nous apitoyer sur nous-mêmes du mal qui nous a été infligé, mais au contraire nous devons accorder notre pardon à ceux qui nous ont fait du tort, comme nous espérons le recevoir de Dieu pour nos offenses envers lui. …
Pour pouvoir nous approcher de Dieu, il faut que nous soyons décidés à faire connaître à nos semblables la grâce dont nous avons nous-mêmes été l’objet.

15 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 22:58

UN ESPRIT ORIENTE

C’est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement, soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus-Christ apparaîtra. 1 Pierre 1:13.

Peu de gens réalisent qu’ils ont besoin de contrôler leurs pensées et leur imagination. Il est difficile de fixer un esprit indiscipliné sur des sujets intéressants. Mais si nous ne faisons pas un bon usage de nos pensées, les valeurs spirituelles ne pourront pas s’épanouir dans notre âme. L’esprit doit être préoccupé par des choses sacrées et éternelles, sinon il entretiendra des pensées frivoles et superficielles. Les facultés intellectuelles et morales doivent être disciplinées; elles se fortifieront et se développeront par la pratique.
Pour bien saisir ce sujet, nous devons nous rappeler que nos cœurs sont naturellement dépravés; nous sommes incapables de poursuivre la bonne route par nous-mêmes. Nous pourrons être victorieux uniquement par la grâce de Dieu unie à nos efforts les plus ardents.
Toute mauvaise tendance doit être réprimée, non d’une manière nonchalante, mais avec fermeté et avec la résolution de faire du Christ votre modèle. Que vos affections se tournent vers les choses que Jésus aimait: éloignez-vous de celles qui vous écarteraient du droit chemin. Avec détermination, efforcez-vous chaque jour d’améliorer votre caractère. Vous devez avoir beaucoup de fermeté pour vous maîtriser et devenir ce que Dieu veut que vous soyez.
L’intelligence, tout comme le cœur, doit être consacrée au service de Dieu. Celui-ci a des droits sur toute notre personne. Le disciple du Christ ne devrait ni céder à ses passions, ni suivre des voies — aussi innocentes et louables qu’elles puissent paraître — qu’une conscience éclairée lui dénoncerait comme dangereuse pour son zèle et sa spiritualité. Chaque chrétien devrait travailler à repousser le mal et à protéger nos jeunes des influences qui les entraîneraient vers la ruine. Que Dieu nous aide à remonter le courant !

14 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 22:57

CELUI QUI NE NOUS PRIVE DE RIEN

Car l’Eternel Dieu est un soleil et un bouclier. L’Eternel donne la grâce et la gloire, il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l’intégrité. Psaumes 84:12.

“Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui?” Romains 8:32.
Sachons apprécier le grand sacrifice de Dieu en notre faveur. Aujourd’hui est le meilleur moment pour recevoir joyeusement les dons de la grâce. Le Christ a donné sa vie pour les hommes, afin qu’ils sachent combien il les aimait. Il ne veut pas qu’ils périssent, mais ii désire les voir parvenir à la repentance. Tous ceux qui lui soumettront leur volonté pourront obtenir une vie semblable à celle de Dieu. … L’épée de justice s’est abattue sur le Christ afin qu’ils soient libres. Il mourut pour qu’ils aient la vie. …
Nous devons observer fermement les principes de la Parole de Dieu, nous souvenant qu’il est avec nous pour nous accorder la force d’affronter chaque nouvelle expérience. Que des principes de justice dirigent toujours notre vie, afin qu’au nom de l’Eternel nous poursuivions notre route avec force et vigueur! … Nous devons considérer comme très précieuse l’œuvre que l’Eternel a fait progresser par le moyen de son peuple fidèle à ses commandements. Avec la grâce de Dieu et au fur et à mesure que le temps s’écoule, cette œuvre devient plus puissante et efficace. L’ennemi cherche à assombrir le discernement du peuple de Dieu; il s’efforce d’amoindrir son efficacité; mais si chacun travaille selon les instructions de l’Esprit de Dieu, celui-ci donnera des occasions de rebâtir sur d’anciennes ruines. Cette expérience apportera sans cesse force et assurance, jusqu’à ce que l’Eternel descende des cieux avec puissance et gloire pour sceller triomphalement ses fidèles.
L’Eternel désire voir l’œuvre du message du troisième ange progresser de façon nettement plus efficace. De même qu’il a de tout temps apporté courage et puissance à son peuple, de même aujourd’hui, il lui tarde de mener à bien le dessein qu’il a fixé pour son Eglise. Il ordonne aux saints d’avancer tous ensemble, de progresser en force et d’accroître leur foi dans la justice et la vérité de sa cause.

13 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 22:55

LOUER DIEU

Je publierai les grâces de l’Eternel, les louanges de l’Eternel d’après tout ce que l’Eternel a fait pour nous; je dirai sa grande bonté envers la maison d’Israël. Ésaïe 63:7.

Si l’âme est constamment rafraîchie par la bonté de Dieu, une expression de paix et de joie animera le visage; les paroles et les œuvres témoigneront aussi. L’Esprit du Christ, généreux et saint, agit dans le cœur et permet que la vie répande une influence qui conduit les autres à la conversion. …
N’avons-nous pas raison de parler de la bonté et de la puissance de Dieu? Lorsque des amis sont bons pour nous, nous pensons que notre privilège est de les en remercier. A combien plus forte raison devrions-nous considérer comme une joie de remercier l’Ami qui nous a donné toute chose bonne et parfaite. Dans chacune de nos églises, appliquons-nous à présenter à Dieu nos actions de grâces. Que nos lèvres apprennent à le louer au sein de notre famille. … Que nos présents et nos offrandes témoignent de notre gratitude pour les faveurs dont nous sommes l’objet quotidiennement. Toutes nos actions devraient faire éclater la joie de l’Eternel. …
David déclare: “J’aime l’Eternel, car il entend ma voix, mes supplications; car il a penché son oreille vers moi; et je l’invoquerai toute ma vie.” Psaumes 116:1, 2. Dieu dans sa bonté entend et exauce nos prières; il nous incombe par conséquent de le remercier pour les faveurs qu’il répand sur nous. Nous devrions louer Dieu bien plus souvent que nous ne le faisons. Nous devrions manifester aussitôt notre gratitude pour les bénédictions reçues en réponse à une prière. …
Nous attristons l’Esprit du Christ par nos lamentations, nos murmures et nos plaintes. Nous ne devrions pas déshonorer Dieu par les tristes récits de nos pénibles expériences. Toutes les épreuves que nous accepterons comme des leçons seront sources de joie. Toute notre vie religieuse sera élevée, exaltée, ennoblie, embaumée par les bonnes paroles et les bonnes actions.
Que la paix de Dieu règne dans vos âmes. Alors vous aurez des forces pour supporter la souffrance et vous vous réjouirez de ce que vous possédez la grâce de souffrir patiemment.

11 novembre, 2014

12 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 21:20

ÉDUQUÉS DANS L’AMOUR

Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. 1 Pierre 5:10.

Si la vérité est acceptée, elle transforme radicalement la vie et le caractère; car la véritable religion signifie la présence du Christ dans le cœur, et l’âme qui le reçoit progresse dans sa vie spirituelle; elle croît toujours en grâce vers la perfection. …
Le fait que la vérité a frappé votre émotion ou votre esprit ne constitue pas une preuve évidente que vous êtes chrétien. Mais grandissez-vous en Christ, votre chef vivant? La grâce du Christ se manifeste-t-elle dans votre vie? Dieu donne sa grâce aux hommes afin qu’ils désirent davantage la recevoir. La grâce de Dieu œuvre toujours dans le cœur humain; une fois acceptée, elle transparaîtra dans la vie et le caractère. … La grâce du Christ dans le cœur favorisera toujours la progression de la vie spirituelle. … Nous ne voyons pas pousser les plantes dans les champs; nous savons pourtant qu’elles poussent. Il en est ainsi de notre croissance spirituelle. …
La substance de l’expérience chrétienne est contenue dans la foi au Christ, dans la connaissance de Dieu et du Fils qu’il a envoyé. Mais beaucoup échouent sur ce point, car ils manquent de foi en Dieu. Au lieu de désirer communier avec le Christ et partager son abnégation et son humiliation, ils cherchent toujours à dominer. …
Oh! si vous l’aimiez comme il vous a aimé, vous ne refuseriez pas de connaître l’expérience des sombres heures de la souffrance du Fils de Dieu! … Si nous méditions sur l’humiliation du Christ, contemplant son renoncement et son sacrifice, nous resterions stupéfaits devant la manifestation de l’amour divin envers l’homme coupable. Si par amour pour le Christ nous devons accepter des épreuves humiliantes, grâce à son esprit nous les supporterons avec douceur, sans ressentir de blessure ni réagir méchamment. Nous révélerons l’esprit qui habite en Christ. …
Nous devons porter le joug du Christ, travailler comme lui au salut des perdus; ceux qui partagent ses souffrances, partageront aussi sa gloire.

123
 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe