DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2016

10 novembre, 2016

10 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 9:42

Un monde de lumière,

Car Dieu, qui a dit: La lumière brillera du sein des ténèbres! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. 2 Corinthiens 4:6.

La gloire de Dieu, c’est son caractère. Lorsque Moïse sur la montagne intercédait ardemment auprès de Dieu, il lui adressa cette prière: “Fais-moi voir ta gloire.” Dieu répondit: “Je ferai passer devant toi toute ma bonté, et je proclamerai devant toi le nom de l’Eternel; je fais grâce à qui je fais grâce, et miséricorde à qui je fais miséricorde.” Alors la gloire de Dieu — son caractère — fut révélée: “L’Eternel passa devant lui et s’écria: l’Eternel, l’Eternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et riche en bonté et en fidélité, qui conserve son amour jusqu’à mille générations, qui pardonne l’iniquité, la rébellion et le péché, mais qui ne tient point le coupable pour innocent.” Exode 33:18, 19; 34:6, 7.

La vie du Christ révéla le caractère de Dieu. Il revêtit lui-même une chair semblable à celle du péché pour que son propre exemple condamne le péché dans la chair. Sans cesse, il contemplait le caractère de Dieu et le révélait au monde.

Le Christ désire que la vie de ses disciples révèle aussi ce caractère. Il déclara dans sa prière d’intercession en faveur de ses disciples: “Je leur ai donné la gloire (le caractère) que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un — moi en eux, et toi en moi — , afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.” Jean 17:22, 23. …

Le Christ ne pouvait pas demander à son Père d’accorder à ceux qui croient en lui un plus grand présent que le caractère qu’il révélait. Quelle largesse dans cette requête! Quelle plénitude de grâce est à la disposition de chaque disciple du Christ! … Oh! si nous pouvions apprécier davantage l’honneur que le Christ nous confère! Si nous portons son joug, et si nous recevons ses instructions, nous deviendrons semblables à lui dans ses aspirations, sa douceur, son humilité et nous répandrons le parfum qui se dégage de son caractère.

9 novembre, 2016

9 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 10:28

En Christ, les désirs sont autres,

Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n’ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises. Romains 13:14.

Dieu emploie divers moyens pour réaliser le salut des hommes. Il communique avec eux par sa parole et ses prédicateurs; par l’intermédiaire du Saint-Esprit, il envoie ses instructions, ainsi que des messages d’avertissement et de réprimande. Tous ces moyens doivent contribuer à éclairer la compréhension des gens, à leur révéler leurs devoirs, leurs péchés et les bénédictions qu’ils peuvent recevoir; ils prendront conscience d’un manque spirituel qui les conduira à s’approcher du Christ et à trouver en lui la grâce dont ils ont besoin. …

Cette union avec lui doit être réalisée par les hommes qui, selon leur nature, sont ennemis de Dieu. Elle est une relation de complète dépendance, une expérience que doit faire un cœur orgueilleux. C’est une œuvre qui doit s’accomplir dans le secret de l’âme, mais beaucoup ne l’ont pas expérimentée, bien qu’ils déclarent suivre le Christ. Ils acceptent le Sauveur des lèvres, mais ne le reçoivent pas comme l’unique maître de leurs cœurs. …

Renoncer à sa propre volonté, peut-être même à des objets aimés ou à des objectifs choisis, demande un effort; cela peut faire hésiter un bon nombre de personnes qui chancellent et rebroussent chemin. Cependant, toute âme sincèrement convertie doit se battre. Nous avons à lutter contre la tentation, qu’elle vienne de l’intérieur ou de l’extérieur. Nous devons triompher du moi, crucifier nos tendances et nos convoitises; alors commence l’union de l’âme avec le Christ. … Cette union ne peut être sauvegardée que par un effort constant, sincère et assidu. Le Christ, par sa puissance, préserve et protège ce lien sacré. Le pécheur dépendant et sans ressources doit faire sa part et déployer une énergie infatigable, sinon la cruelle et sournoise puissance de Satan le séparera du Christ. …

Votre naissance, votre réputation, votre richesse, vos capacités, vos vertus, votre piété, votre philanthropie … ne constitueront pas un trait d’union entre votre âme et le Christ. Vos relations avec l’Eglise seront inutiles, à moins que vous ne croyiez au Christ. Il n’est pas suffisant d’avoir des opinions à son sujet. Vous devez croire en lui. Vous devez vous abandonner entièrement à sa grâce salvatrice.

8 novembre, 2016

8 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 9:54

La salutation de notre Père,

Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père! Colossiens 1:2.

Jésus est “le prince de la paix” (Ésaïe 9:5); il a pour mission de rendre à la terre et au ciel la paix que le péché en a bannie. “Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ.” Romains 5:1. Quiconque consent à renoncer au péché et à ouvrir son cœur à l’amour du Christ participe à cette paix céleste.

Cette paix ne peut s’obtenir par aucun autre moyen. Reçue dans une âme, la grâce de Jésus dompte l’ennemi, apaise le combat et remplit le cœur d’amour. Celui qui est en paix avec Dieu et son prochain ne peut être malheureux. L’envie n’aura pas de prise sur lui, pas plus que les soupçons ou la haine. L’homme qui est en règle avec Dieu jouit de la paix d’en haut et répand autour de lui une influence bénie. L’esprit de paix descendra comme la rosée sur les cœurs travaillés et lassés par les luttes de ce monde.

Les disciples de Jésus sont envoyés dans le monde avec un message de paix. Celui qui, inconscient de l’influence de sa vie sainte, révèle naturellement l’amour du Christ ou qui, par la parole ou l’action, amène un homme à renoncer au péché et à se donner à Dieu, “procure la paix”. …

L’esprit de paix qui les habite est la preuve de leur communion avec le ciel. La bonne odeur de Jésus les entoure. Le parfum de leur vie, la beauté de leur caractère révèlent au monde leur qualité de fils de Dieu, et les hommes comprennent qu’ils ont été avec le Sauveur.

La grâce du Christ doit tisser chaque fibre du caractère. … Une croissance quotidienne dans la vie du Christ crée dans l’âme une paix céleste; une telle vie porte sans cesse des fruits. La bonté et la justice apparaîtront toujours dans la vie de ceux qui sont rachetés par le sang du Christ. La piété, la foi, la douceur, la patience rempliront la vie de celui qui fait une expérience personnelle profonde. Dans la grâce et par la grâce du Christ, nous devons former des caractères libérés du péché, des caractères droits.

7 novembre, 2016

7 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 9:57

Don de Dieu et foi de l’homme,

Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ephésiens 2:8.

L’apôtre souhaitait que les lecteurs de ses lettres se souviennent que leur vie devait révéler la glorieuse transformation accomplie en eux par la grâce du Christ. Ils devaient illuminer le monde par leur caractère purifié et sanctifié, opposer leur influence à celle des puissances sataniques. Ils devaient se souvenir à jamais de ces paroles: “Cela ne vient pas de vous.” Ils ne pouvaient changer leur propre cœur. Et lorsque leurs efforts amèneraient des âmes à se soustraire à Satan et à prendre position pour le Christ, ils ne devaient pas s’en attribuer les mérites.

Dieu appelle tous ceux qui désirent s’approcher de lui et boire l’eau de la vie. La puissance divine est la seule efficace dans la grande tâche qui nous incombe: celle de triompher du monde, de la chair et du diable. Selon le plan divin, nous sommes éclairés par chacun des rayons lumineux envoyés de Dieu. L’homme ne peut rien accomplir sans Dieu; mais, d’un autre côté, le Seigneur n’a pas prévu la restauration de la race humaine sans la coopération de celle-ci. Le rôle de l’homme est infiniment petit; pourtant il est indispensable à la réalisation du plan de Dieu.

Le grand changement visible dans la vie d’un pécheur après sa conversion n’est pas dû à une quelconque bonté humaine. …

Celui qui est riche en miséricorde nous a imparti sa grâce. Que nos louanges et nos remerciements montent vers lui, car il est devenu notre Sauveur. Que son amour, qui remplit nos cœurs et nos esprits, s’écoule de nos vies comme de riches courants de grâce. Lorsque nous étions morts à cause de nos transgressions et de nos péchés, il raviva notre vie spirituelle. Il apporta grâce et pardon; il accorda à l’âme une vie nouvelle. Le pécheur passe ainsi de la mort à la vie. Il remplit maintenant de nouveaux devoirs au service du Christ. Sa vie devient sincère et forte; elle est riche de bonnes œuvres. “Parce que je vis, dit le Christ, vous vivrez aussi.” …

Il n’y aura pas de deuxième épreuve. Aujourd’hui, pendant qu’il en est temps, si nous entendons la voix du Seigneur, et si nous nous tournons totalement vers lui, il nous donnera sa miséricorde et son grand pardon.

6 novembre, 2016

6 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 8:40

Une merveilleuse assurance,

Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur. Jérémie 29:13.

Plusieurs s’appuient sur une fausse espérance, une espérance sans fondement. La source n’étant pas purifiée, l’eau qui en découle n’est pas pure. Purifiez la source et vous aurez une eau pure. Si le cœur est droit, vos paroles, vos vêtements, vos actes seront conformes à la droiture. Mais la vraie piété fait défaut. Je ne voudrais pas déshonorer mon Maître au point d’admettre qu’une personne insouciante et légère, négligeant la prière, soit véritablement chrétienne. Non, un chrétien remporte la victoire sur les passions qui l’assiègent. Il existe un remède pour l’âme qu’afflige le péché. Ce remède, c’est Jésus, notre précieux Sauveur. Sa grâce suffit au plus faible; mais le plus fort périt sans elle.

J’ai vu comment cette grâce peut s’obtenir. Entrez dans votre chambre, et là, intercédez auprès de Dieu: “O Dieu! crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé.” Psaumes 51:12. Soyez fervents, sincères. La prière fervente a une grande efficace. Comme Jacob, luttez en priant. Soyez dans l’angoisse, comme Jésus dans le jardin, lorsqu’il sua des grumeaux de sang. Ne quittez pas votre chambre avant que Dieu vous ait revêtus de puissance. Puis, veillez: aussi longtemps que vous veillerez et prierez, vous pourrez échapper aux pièges de l’ennemi, et la grâce de Dieu se manifestera en vous.

Que Dieu me garde de cesser de vous avertir! Jeunes amis, recherchez le Seigneur de tout votre cœur. Approchez-vous avec empressement quand, ayant enfin compris que vous péririez sans l’aide de Dieu, vous soupirerez après lui, “comme la biche soupire après le courant des eaux”; alors le Sauveur ne tardera pas à vous communiquer sa force. Vous éprouverez une paix qui surpasse toute intelligence. Pour être sauvé, il faut prier. … Demandez instamment à Dieu d’opérer en vous une réforme totale, afin que vous portiez les fruits de son Esprit. … Chaque chrétien a le privilège de ressentir profondément l’influence de l’Esprit. Il est envahi par une paix céleste et il aime à méditer sur Dieu et sur le ciel. Il se rassasie des glorieuses promesses de la Parole. Mais il faut qu’il commence par s’assurer qu’il a fait les premiers pas sur le chemin de la vie éternelle.

5 novembre, 2016

5 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 9:52

Avoir faim de Dieu,

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés! Matthieu 5:6.

Si vous pouviez imaginer toute l’ampleur de la grâce et de la puissance à votre disposition! Les affamés et les assoiffés de justice seront comblés. Nous devons faire preuve d’une plus grande foi en demandant à Dieu toute bénédiction nécessaire.

La force acquise par la prière jointe à la discipline personnelle nécessaire à une meilleure méditation nous préparent à affronter les devoirs quotidiens, à être en paix en toutes circonstances, quelle que soit l’épreuve. Les tentations rencontrées chaque jour rendent la prière indispensable. Pour être protégés par la puissance de Dieu, nous devrions sans cesse prier silencieusement afin de recevoir secours, lumière, force et connaissance. Mais la méditation et la prière ne peuvent pas remplacer l’action bienfaisante et continue. Pour parvenir à la perfection du caractère chrétien, nous devons à la fois travailler et prier.

Nous devons vivre une double vie, une vie de pensée et une vie d’action, une vie de prière silencieuse et une vie de travail intense. … Dieu veut que nous soyons des épîtres vivantes, connues et lues de tous les hommes. L’âme qui se tourne vers Dieu par la prière quotidienne pour recevoir la force dont elle a besoin, aura de nobles aspirations, une claire vision de la vérité et du devoir, des buts élevés dans l’action et une faim et une soif constantes de justice.

Il nous faut prendre conscience de la faiblesse de l’humanité et déceler les cas où l’homme échoue à cause de sa présomption. Nous souhaiterons alors être exactement ce que Dieu désire: purs, nobles, sanctifiés. Nous aurons faim et soif de la justice du Christ. Notre seul désir sera de ressembler à Dieu. Le cœur d’Hénoc y aspirait. La Bible nous dit qu’il marcha avec Dieu. Il étudiait le caractère de Dieu dans un but précis. Il n’a pas choisi sa propre voie, ni suivi sa propre volonté. … Il lutta pour se conformer à l’image divine.8 PG 318.5
Rien n’excuse le découragement ou l’apostasie, puisque toutes les promesses de la grâce céleste sont pour ceux qui ont faim et soif de justice. L’intensité du désir représenté par la faim et la soif est une garantie que ce qui nous est le plus nécessaire nous sera accordé.

4 novembre, 2016

4 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 8:10

Tenir dans la peine,

L’Eternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, et il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement. Psaumes 34:19.

Satan sait que tous ceux qui demandent à Dieu son pardon et sa grâce obtiendront gain de cause; c’est pourquoi il leur présente leurs péchés pour les décourager. Il ne cesse de susciter des occasions de se plaindre chez ceux qui s’efforcent d’obéir au Seigneur. Il cherche même à leur présenter comme viles leurs meilleures actions. Par d’innombrables stratagèmes, d’une subtilité et d’une cruauté incomparables, il s’applique à provoquer leur condamnation.

Il est impossible à l’homme, par ses propres forces, de tenir tête aux accusations de l’ennemi. Debout devant Dieu, vêtu de vêtements sales, il confesse ses péchés. Alors Jésus, notre avocat, plaide efficacement en sa faveur. Il défend sa cause, et, grâce au sacrifice du Calvaire, il triomphe de l’accusateur. Sa parfaite obéissance à la loi divine lui a donné tout pouvoir dans le ciel et sur la terre, et il supplie son Père d’accorder sa miséricorde au pécheur et de le réconcilier avec lui. Il déclare à l’accusateur de son peuple: “Que l’Eternel te réprime, Satan! Ce peuple a été racheté par mon sang, c’est un tison arraché du feu.” Et à celui qui se confie en lui, il donne cette assurance: “Voici, je t’enlève ton iniquité, et je te revêts d’habits de fête.” Zacharie 3:4.

Tous ceux qui ont revêtu la robe de justice du Christ se tiendront devant lui comme ses élus, ses fidèles, ses justes. Satan n’aura aucun pouvoir pour les ravir de la main du Sauveur. Aucune âme qui réclame sa protection avec foi ne tombera sous la puissance de l’ennemi. La Parole de Dieu nous en donne l’assurance. “Qu’on me prenne pour refuge, dit au nom du Seigneur le prophète Esaïe, qu’on fasse la paix avec moi, qu’on fasse la paix avec moi.” Ésaïe 27:5. La promesse faite à Josué est aussi pour nous: “Si tu marches dans mes voies… je te donnerai libre accès parmi ceux qui sont ici.” Zacharie 3:7. Les anges de Dieu seront à nos côtés dès ici-bas.

3 novembre, 2016

3 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 9:57

Regarder et vivre,

Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. Jean 3:14, 15.

Une importante leçon spirituelle se dégageait de l’élévation du serpent Nombres 21:4-9. Les Hébreux ne pouvaient par eux-mêmes se préserver des effets du venin fatal. Dieu seul pouvait les guérir, mais à condition qu’ils croient au remède divinement prescrit. Il fallait regarder pour vivre. C’était leur foi qui était agréable à Dieu, et cette foi, ils la manifestaient en considérant le serpent comme le symbole du Rédempteur à venir, grâce aux seuls mérites duquel on peut être sauvé. Jusqu’alors, un grand nombre d’Israélites avaient apporté leurs offrandes à Dieu avec la pensée qu’ils faisaient ainsi l’entière expiation de leurs péchés. Or, Dieu voulait leur enseigner que leurs sacrifices n’ayant par eux-mêmes pas plus de vertu que le serpent d’airain, ils devaient diriger leur pensée vers le Sauveur promis. …

Les Israélites qui sauvèrent leur vie en regardant le serpent avaient manifesté leur foi. De même, le pécheur qui dirige son regard sur le Sauveur vivra. Par la foi au sacrifice expiatoire, il recevra le pardon. Différent du symbole inerte et inanimé, Jésus-Christ possède en lui-même une vertu, un pouvoir qui guérit le pécheur repentant.

Mais si le pécheur est incapable de se sauver lui-même, il a cependant quelque chose à faire pour obtenir le salut. “Je ne mettrai point dehors celui qui vient à moi” (Jean 6:37), dit le Sauveur. Il faut venir à lui, et quand nous nous détournons de nos péchés, il faut croire qu’il nous accueille et nous pardonne. La foi est la main de l’âme qui s’empare de la grâce et de la miséricorde divines. …

Jésus vous a donné sa parole. Il sauve tous ceux qui viennent à lui. Des millions de personnes en quête de guérison rejettent sa miséricorde, mais il n’en laissera pas périr une seule qui se confie en ses mérites.

2 novembre, 2016

2 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 8:18

Savoir évaluer,

Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. Philippiens 4:7.

Moïse renonça à un royaume prospère et Paul aux avantages de la richesse et des honneurs pour se consacrer au service de Dieu. La vie de ces hommes apparaît à plusieurs comme une vie de renoncement et de sacrifice. En est-il ainsi? …

On offrit à Moïse le palais des Pharaons et le trône royal; mais dans ces demeures princières, on rencontrait les plaisirs qui font oublier Dieu, c’est pourquoi il préféra choisir “les biens durables et la justice”. Proverbes 8:18. Au lieu de s’associer à la grandeur de l’Egypte, il décida de consacrer sa vie à la réalisation du plan de Dieu. Au lieu de donner un code à l’Egypte, il fut divinement conduit à rédiger des lois pour le monde. Il devint ainsi l’instrument dont Dieu se servit pour inculquer aux hommes des principes qui sont la sauvegarde du foyer et de la société, et sur lesquels repose la prospérité des nations, principes reconnus aujourd’hui par les plus grands hommes comme étant ce qu’il y a de meilleur dans les gouvernements terrestres.

La splendeur de l’Egypte est ensevelie dans la poussière. Sa civilisation et sa puissance ont disparu. Mais l’œuvre de Moïse ne peut périr. Les grands principes à l’établissement desquels cet homme de Dieu voua son existence sont éternels. …

Avec le Christ pendant les pérégrinations au désert, avec le Christ sur la montagne de la transfiguration, avec le Christ encore dans les cours célestes, il fut béni et en bénédiction pendant sa vie terrestre, puis honoré dans le ciel. …

Qui pourra jamais mesurer les résultats de l’œuvre qui remplit la vie de Paul? De toutes les influences bienfaisantes qui allègent les souffrances, qui consolent dans la tristesse, qui enrayent le mal, qui élèvent la vie au-dessus de tout ce qui est égoïste ou sensuel et l’ennoblissent par l’espérance de l’immortalité, combien il en est que nous devons aux travaux de Paul et de ses collaborateurs, alors que, sans être remarqués, ils portaient l’Evangile du Fils de Dieu de l’Asie aux côtes de l’Europe!

Quel bonheur pour un homme d’avoir été employé par Dieu à mettre en action de si généreuses influences! Et quelle récompense de pouvoir contempler dans l’éternité les résultats d’une telle vocation!

1 novembre, 2016

1 Novembre

Classé dans : Vigile "Puissance de la Grâce" E. White — prieresetvie @ 8:56

Le destin des hommes,

Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. Romains 6:23.

A l’origine, l’homme était doué de facultés nobles et d’un esprit bien équilibré, physiquement parfait et moralement en harmonie avec Dieu. Ses pensées étaient pures, ses aspirations saintes. Mais ses facultés ont été perverties par la désobéissance, et l’égoïsme a pris dans son cœur la place de l’amour. Sa nature morale a été tellement altérée par la transgression, qu’il lui est devenu impossible, par sa propre force, de résister à la puissance du mal. Il est devenu captif de Satan, et serait à jamais resté en son pouvoir, si le Seigneur ne s’était interposé d’une manière spéciale. Le but du tentateur était de fausser le dessein en vue duquel Dieu créa l’homme et de couvrir la terre de ruines et de désolation. Cela fait, il se proposait de montrer que ces ruines étaient la conséquence de la création de l’homme.

Dieu, dont nous sommes par nature des ennemis, veut restaurer en nous son image, mais à condition que nous lui donnions notre cœur sans partage. … Comme cela nécessite une transformation complète de notre nature, il faut que nous nous abandonnions entièrement à lui.

La guerre contre le moi est la plus grande qui ait jamais été livrée. L’abandon de soi-même, la soumission entière à la volonté de Dieu, ne s’obtient pas sans combat; mais cette soumission est nécessaire à notre transformation et à notre sanctification. …

Il (Dieu) ne violente pas la volonté de ses créatures. Il ne peut accepter un hommage qui n’est pas volontaire et qui ne lui est pas donné intelligemment et de bon cœur. Une soumission forcée empêcherait tout vrai développement intellectuel et moral; elle abaisserait l’homme à l’état d’automate. Tel n’est pas le dessein du Créateur. Il désire que l’homme, couronnement de sa puissance créatrice, atteigne le plus haut degré de développement. Il place devant nous la félicité à laquelle il veut que nous parvenions par sa grâce. Désireux d’accomplir sa volonté en nous, il nous invite à nous donner à lui. A nous de nous décider si nous voulons être affranchis de l’esclavage du péché et participer à la glorieuse liberté des enfants de Dieu.

123
 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe