DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

  • Accueil
  • > Archives pour février 2017

13 février, 2017

13 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 9:38

ACCUEIL LES ETRANGERS (Genèse 18 : 1-8)

N’oubliez pas l’hospitalité; car, en l’exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir.
Hébreux 13 : 2

Dieu conféra à Abraham un grand honneur. Des anges du ciel marchèrent et parlèrent avec lui comme un ami avec son ami. On ne cacha pas à Abraham que le jugement de jugement de Sodome allait survenir, et il fut l’intercesseur auprès de Dieu en faveur des pécheurs. A cette occasion, son entrevue avec les anges montre un magnifique exemple d’hospitalité.

Dans le livre de la Genèse, nous voyons le patriarche assis a l’entrée de sa tente, a l’ombre des chênes de Mamré, pendant la chaleur d’un jour d’été. Trois voyageurs viennent à passer. Ils ne demandent pas l’hospitalité, ne sollicitent aucune faveur, mais lorsqu’Abraham vit ces étrangers — lui qui était alors un homme d’âge mur, un personnage important, très honoré, possédant de grandes richesses et habitué a commander, — “il courut au-devant d’eux, depuis l’entrée de sa tente, et se prosterna en terre”, et s’adressant au chef, il dit: “Seigneur, si j’ai trouvé grâce a tes yeux, ne passe point, je te prie, loin de ton serviteur.” De ses propres mains, il apporta à ces étrangers de l’eau pour se laver les pieds et enlever la poussière du voyage; il choisit lui-même leur nourriture et, tandis qu’ils se reposaient à l’ombre des chênes, sa femme, Sarah, prépara le repas. Quand ils se mirent à table, Abraham se tint respectueusement devant eux; il les accueillit comme de simples voyageurs, des passants, des étrangers qu’il ne reverrait peut-être plus jamais. Mais, après le repas, ses hôtes se firent connaître et Abraham apprit qu’il n’avait pas seulement donné a manger a des anges, mais au Chef de l’armée céleste, son Créateur, son Rédempteur et son Roi. Les secrets des cieux lui furent révélés et il fut appelé “l’ami de Dieu”…

Le privilège accordé à Abraham et à Lot peut aussi être le nôtre. En exerçant l’hospitalité envers les enfants de Dieu, nous aussi, nous pouvons accueillir des anges. Aujourd’hui encore, des êtres célestes, sous une forme humaine, entrent dans les demeures des hommes et mangent avec eux. Les chrétiens qui vivent sous le regard de Dieu, sont toujours accompagnés d’anges invisibles qui laissent derrière eux une bénédiction à ceux qui les accueillent.

10 février, 2017

12 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 23:12

UNE MAISON QUE DIEU PEUT BENIR

Car je l’ai choisi, afin qu’il ordonne à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de l’Éternel, en pratiquant la droiture et la justice
Genèse 18 : 19

Sous le regard de Dieu, un homme est tout simplement ce qu’il est dans sa famille. La vie d’Abraham, ami de Dieu, était marqué par une écoute stricte de la Parole de Dieu. Il cultiva un religion à la maison. La crainte de Dieu prévalait dans son foyer. Il était le prêtre de sa maison. Il voyait sa famille comme un trésor sacré. Sa maison comprenait plus de mille âmes, et il les conduisit tous, parents et enfants, vers le divin Roi. Il ne supportait ni l’oppression parentale, ni la désobéissance filiale. Par l’influence conjugué de l’amour et de la justice, il dirigeait sa maison dans la crainte de Dieu, et le Seigneur témoigna de sa fidélité.

Il “ordonnera… sa maison.” Il n’y a pas de négligence à contenir les propensions de ses enfants, pas de favoritisme, pas d’imprudence, pas d’indulgence, qui n’autorise à renier ses convictions pour une prétendue affection. Non seulement Abraham donna des instruction correctes, mais en plus, il maintenait l’autorité sur ou loi juste et sainte.

Peu nombreux sont ceux qui suivent son exemple aujourd’hui. Pour trop de parents, il y a un sentimentalisme aveugle et égoïste qui se manifeste par le fait de laisser les enfants contrôler leur propre volonté, alors que leur jugement et la discipline de leur passion n’est pas encore formés. C’est la pire des cruautés pour le jeune, et une grave erreur pour le monde. L’indulgence parentale est la cause des désordres dans les familles et dans la société. Cela confirme le jeune dans son désir de suivre ses propres inclinations, au lieu de se soumettre aux exigences divines.

Les parents comme enfants qui appartiennent à Dieu, sont dirigés par Lui. En liant l’amour et l’autorité, Abraham dirigea sa maison. La parole de Dieu nous a donné les les lois pour notre orientation. Ces lois forment les standards, et nous ne devons pas nous en écarter, si nous voulons suivre la volonté de Dieu. La volonté de Dieu doit être la priorité. La question que nous devons nous poser n’est pas : Qu’est-ce que les autres ont fait ? Que penseront mes proches ? Ou Qu’est-ce qu’ils diront de moi si je poursuis ce chemin ? Nous devons plutôt nous demander : Qu’est-ce que Die a dit ? Les parents comme les enfants ne peuvent réellement prospérer aucune voie, si ce n’est celle du Seigneur.

11 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 23:08

VERS SODOME (Genèse 13 : 1-13)

Abram habita dans le pays de Canaan; et Lot habita dans les villes de la plaine, et dressa ses tentes jusqu’à Sodome.
Les gens de Sodome étaient méchants, et de grands pécheurs contre l’Éternel.
Genèse 13 : 12-13

La région la plus fertile de toute la Palestine était la vallée du Jourdain…. La région la plus fertile de toute la Palestine était la vallée du Jourdain, qui rappelait le paradis perdu, et égalait en beauté et en fertilité les plaines du Nil qu’ils venaient de quitter. On y voyait, en outre, des villes riches et magnifiques, dont les marchés fameux assuraient un fructueux trafic. Ébloui par des rêves de prospérité mondaine, Lot ne tint aucun compte des dangers de ce voisinage au point de vue moral et spirituel…. Il “choisit pour lui toute la plaine du Jourdain, … et dressa ses tentes jusqu’à Sodome. Comme il prévoyait peu les terribles conséquences de ce choix égoïste !

Lot a choisi Sodome pour demeure, car il vit qu’il y avait des avantages à gagner d’un point de vue matériel. Mais après qu’il se soit installé et devint riche de trésors du monde, il était certain de s’être trompé en n’ayant pas pris en considération la qualité morale de la communauté qu’il choisirait.

Les habitants de Sodome étaient corrompu; des conversations perverses s’invitaient chaque jour à son oreille, et son âme qui était juste était ennuyé par la violence et les crimes qu’ils n’était pas en mesure d’empêcher. Ses enfants devinrent comme ce peuple méchant, car leur compagnie avait perverti leur sens moral. Tout bien considéré, les richesses matérielles qu’il avait acquis paraissaient bien peu de choses et ne valaient pas le prix qu’il avait payé pour elles. Ses enfants s’étant mariés avec des Sodomites, ses liens filiaux s’étaient étendus. La colère du Seigneur avait fini par s’allumer contre les méchants habitants de cette ville, et les anges de Dieu visitèrent Sodome pour prendre Lot afin qu’il ne périsse pas dans la destruction de la ville.

Sans les enseignements reçus d’Abraham dans son enfance, le contact de sa femme et de la population dépravée de cette ville l’eût sûrement fait sombrer dans l’incrédulité. Le mariage de Lot et le choix de Sodome comme résidence furent ainsi les premiers anneaux d’une chaîne d’événements funestes qui affligèrent le monde durant plusieurs générations.
Le but de Satan est d’attirer les hommes et les femmes vers les villes, et pour gagner leur attention, il invente toute sortes de nouveautés, de divertissements, et toute sorte d’excitation. Et les villes de la Terre aujourd’hui sont entrain de redevenir comme les villes des antédiluviens.

9 février, 2017

10 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 21:20

PRESERVER LA PAIX (Genèse 13 : 1-13)

Abram dit à Lot: Qu’il n’y ait point, je te prie, de dispute entre moi et toi, ni entre mes bergers et tes bergers; car nous sommes frères. Tout le pays n’est-il pas devant toi ? Sépare-toi donc de moi: si tu vas à gauche, j’irai à droite; si tu vas à droite, j’irai à gauche.
Genèse 13 : 8-9

Abram revint dans la terre de Canaan “très riche en troupeaux, en argent et en or”. Toujours accompagné de Lot, il arriva à Béthel, où ils dressèrent leurs tentes auprès de l’autel érigé naguère. Mais ils s’aperçurent que de grands biens engendrent de grandes difficultés. Dans les soucis et les peines, ils avaient vécu en bonne intelligence. Maintenant qu’ils sont riches, les voilà menacés de ne plus s’entendre. Comme les pâturages ne suffisaient plus à leurs troupeaux…. De toute évidence, ils devaient se séparer. Abram était l’aîné de Lot et son supérieur, tant par le degré de parenté que par la fortune et par la situation sociale ; Et pourtant, il fut le premier à proposer un plan pour préserver la paix. Bien que tout le pays lui eût été attribué par Dieu lui-même, il renonce courtoisement à son droit….

On voit ici s’affirmer l’esprit noble et désintéressé du patriarche. Que d’hommes, en de pareilles circonstances, se seraient cramponnés à leurs droits et à leurs préférences! Que de familles sont désunies par des questions d’intérêts! Que d’églises, pour les mêmes raisons, se sont divisées, exposant la cause de l’Évangile à la risée des incrédules! Qu’il n’y ait point de dispute entre moi et toi, propose noblement le patriarche; “car nous sommes frères”, non seulement selon la chair, mais en qualité de serviteurs du vrai Dieu. Les croyants répandus sur toute la terre ne forment qu’une famille, et devraient tous être animés d’un esprit d’amour et de conciliation. “Aimez-vous réciproquement d’une affection tendre et fraternelle; prévenez-vous par des égards réciproques. Tel est l’enseignement de notre Sauveur. La pratique de cette déférence selon laquelle chacun doit faire aux autres ce qu’il voudrait qu’on lui fît à lui-même suffirait pour faire disparaître la moitié des maux qui affligent notre société. C’est de Satan que vient la cupidité. Le chrétien, au contraire, possède une charité qui ne cherche pas son intérêt. Il met en pratique cette belle parole: “Que chacun de vous, au lieu de ne regarder qu’à son propre intérêt, regarde aussi à celui des autres”.

9 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 21:16

DIEU PROTEGE LES SIENS (Genèse 12 : 10-20)

Mais il ne permit à personne de les opprimer, Et il châtia des rois à cause d’eux : Ne touchez pas à mes oints, Et ne faites pas de mal à mes prophètes !
Psaumes 105 : 14,15

C’est par des épreuves pénibles mais révélatrices que Dieu discipline ses serviteurs. Ceux qui ont des dons propres à servir à l’avancement de sa cause sont placés dans des situations qui leur découvrent des défauts et des faiblesses ignorés, et leur donnent l’occasion de se corriger et d’apprendre à se confier en Dieu, leur seul secours, leur seule sauvegarde. Alors son but est atteint. Instruits, façonnés, disciplinés, ils sont préparés, quand l’heure sonne, à remplir, avec l’aide des anges, la mission magnifique à laquelle ils sont destinés….

Durant son séjour en Égypte, Abram montra qu’il n’était pas exempt de faiblesses et d’imperfections humaines. En craignant d’avouer que Sara est sa femme, il révèle un manque de confiance en Dieu. Il subit une éclipse de la foi sereine et du noble courage qui apparaissent si souvent dans sa vie…. Il se flatte qu’en faisant passer sa femme pour sa sœur, il ne ment pas, puisqu’elle est fille de son père, sinon de sa mère. Mais Dieu n’approuve aucun écart de la stricte vérité. Ce manque de foi fait courir un grand péril à Sara, car le roi d’Égypte, informé de la beauté de celle-ci, la fait enlever et amener dans son palais dans l’intention d’en faire sa femme. Mais des jugements divins, qui frappent la famille royale, protègent l’épouse du patriarche….

L’intervention du ciel en faveur d’Abram durant son séjour sur le territoire égyptien lui servit plus tard de protection dans ses relations avec les peuples païens, qui apprirent qu’il est dangereux de porter atteinte aux enfants de celui qui règne dans le ciel.

8 février, 2017

8 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 0:11

IL Y A UNE RAISON (Genèse 12 : 9,10)

Afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable (qui cependant est éprouvé par le feu), ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus Christ apparaîtra.
1 Pierre 1 : 7

Continuant ses pérégrinations vers le sud, Abram voit à nouveau sa foi mise à l’épreuve. Le ciel refusant la pluie à la terre, les ruisseaux cessèrent d’arroser les vallées, l’herbe sécha, les troupeaux ne trouvèrent plus de pâture, et la famine menaça tout le camp. Que fera Abram? Se mettra-t-il à douter de la Providence, ou à regretter l’abondance des plaines de la Chaldée? On se le demande, dans son entourage, en voyant les épreuves s’abattre sur lui. Aussi, aussi longtemps que son assurance restait inébranlable, le camp sentait qu’il y avait toujours de l’espoir….

Incapable de s’expliquer, dans cette conjoncture, les desseins de la Providence, l’homme de Dieu reste calme, soutenu par la promesse: “Je te bénirai, je rendrai ton nom glorieux, et tu seras une cause de bénédictions.” Avec des prières ardentes, il cherche à trouver comment assurer la survie de son peuple et de son troupeau, sans jamais se permettre de douter de la parole de Dieu. Pour échapper à la famine, il descendit en Egypte. Abram n’avait pas bandonné Canaan. Sinon, face à l’adversité qu’il rencontrait, il serait retourné vers son pays d’origine : la terre des Chaldéens, pays où le pain ne manquait pas. Non, Abram chercha un refuge temporaire qui soit aussi proche que possible de la terre promise. Car il avait l’intention de revenir rapidement vers le lieu où Dieu l’avait envoyé.
Dans sa providence, Dieu avait permis cette épreuve afin de donner à son serviteur une leçon de soumission, de patience et de foi….

Quand Dieu expose son peuple à l’épreuve, c’est afin que celui-ci, par son obéissance et sa constance, soit lui-même spirituellement enrichi, et devienne pour d’autres, par son exemple, une source de courage et de foi. “Je connais bien les projets que j’ai formés en votre faveur, dit l’Éternel; projets de paix et non de malheur.”. Les tribulations qui nous éprouvent le plus sévèrement, celles qui nous font craindre que le Seigneur nous ait abandonnés, ont pour but de nous rapprocher de Jésus, de nous apprendre à jeter à ses pieds tous nos soucis, et à goûter la paix qu’il nous donne en échange.

6 février, 2017

7 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 22:17

Sans poser de question. (Genèse 12 : 1-9)

C’est par la foi qu’Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu’il devait recevoir en héritage, et qu’il partit sans savoir où il allait.
Hébreux 11 : 8

Abram avait grandi au sein de la superstition et du paganisme. Sa famille elle-même, par laquelle la connaissance de Dieu avait été conservée, commençait à céder aux influences fascinatrices qui l’entouraient. Elle “servait d’autres dieux” que Jéhovah.”
Le message que Dieu dit à Abraham fut : “Quitte ton pays, ta famille, et la maison de ton père, et va dans le pays que je te montrerai.” Pour que celui-ci soit qualifié en vue de sa grande mission de gardien des oracles sacrés, il devait s’éloigner du milieu où il a passé sa jeunesse…. L’obéissance totale et empressée d’Abram est l’un des plus beaux exemples de la vraie foi qui soient renfermés dans la Bible…..

Ce qui était demandé à Abram n’était ni une épreuve facile, ni un léger sacrifice. Des liens puissants l’attachaient à sa patrie, à sa parenté, à son foyer. Mais il n’hésite point. Il ne demande pas si le pays où il se rend est fertile, si le climat en est salubre, si les environs en sont agréables, ni s’il est possible de s’y enrichir. Dieu ayant parlé, son serviteur obéira: car, pour lui, le plus beau lieu de la terre est celui où Dieu l’appelle.

Beaucoup de croyants, aujourd’hui encore, sont soumis à la même épreuve que le patriarche…. On leur demandera peut-être d’abandonner une carrière qui leur promet la fortune et les honneurs, à quitter leurs proches ou à renoncer à un milieu agréable et avantageux, pour entrer dans une voie où les attendent des inconvénients, des renoncements, des sacrifices. Dieu a un travail pour eux….

Qui est prêt à renoncer à ses chers plans et à son entourage à l’appel de la Providence ? Qui acceptera les nouveaux devoirs et à rentrer en territoire inconnu… ? Celui qui consent à agir ainsi possède la foi d’Abraham, et partagera avec lui “le poids éternel d’une gloire sans mesure et sans limite”, auprès de laquelle “les souffrances du temps présent sont sans aucune proportion”.

5 février, 2017

6 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 23:22

CONFUS ET DISPERSES (Genèse 11 : 9)

Et l’Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre; et ils cessèrent de bâtir la ville.
Genèse 11 : 8

Les habitants de la plaine de Shinear établirent leur royaume pour leur propre plaisir, et non pour la gloire de Dieu. Si ils avaient réussi, une grande puissance aurait dominé, et ils auraient banni la justice, et instauré une nouvelle religion. Le monde aurait été abattu…. Mais Dieu ne laisse jamais un monde sans un de Ses témoins. A cette époque, il y avait des hommes qui s’humiliaient devant Dieu et criaient à lui. « Ô Dieu, » criaient-ils, « interpose toi entre les plans et les méthodes de hommes, et Ta cause. »

L’œuvre étant presque achevée, les constructeurs s’y réservèrent des demeures particulières. Des salles, magnifiquement meublées et décorées, étaient affectées aux idoles….
Soudain, l’ouvrage qui était en si bonne voie s’arrêta. Que s’était-il passé? Des anges avaient été envoyés pour y mettre fin. La tour avait atteint une hauteur prodigieuse. Comme il était impossible aux ouvriers du sommet de communiquer avec ceux qui étaient à la base, on avait posté à divers endroits des hommes qui se transmettaient les demandes de matériaux ou d’autres messages. Or, pendant que ces messages passaient ainsi d’un poste à l’autre, leur langage fut confondu, de sorte que les matériaux commandés n’étaient pas ceux qu’il fallait, et que les ordres passés par la chaîne étaient, à l’arrivée, tout autres qu’au départ. La confusion et la stupeur furent générales. L’entente et la coopération n’étant plus possibles, le travail fut suspendu….

Jusqu’à ce moment-là, les hommes n’avaient parlé qu’une seule langue. Désormais, ceux qui comprenaient le même idiome s’unirent par groupes et s’en allèrent, les uns dans une direction, les autres dans une autre. “Ainsi l’Éternel les dispersa de là sur toute la terre.” Et le dessein de Dieu fut atteint par le moyen même employé par les hommes pour en empêcher la réalisation.
De nos jours, le Seigneur désire que Son peuple soit dispersé sur toute la Terre. Ils ne sont pas sensés coloniser. Jésus dit : « Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. » Marc 16 : 15

5 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 7:58

DIEU DESCENDIT POUR VOIR (Genèse 11 : 1-9)

Ils dirent encore: Allons! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.
Genèse 11 : 4

Durant un certain temps, les descendants de Noé continuèrent à résider dans les montagnes où l’arche s’était arrêtée. Mais quand ils commencèrent à se multiplier, l’apostasie les sépara. Incommodés par les exhortations et l’exemple des adorateurs de Dieu, et désirant s’affranchir des restrictions de sa loi, ils prirent finalement la décision de partir ailleurs. Se dirigeant vers les plaines de Sinéar arrosées par l’Euphrate…. Au projet qu’ils conçurent de bâtir une ville, ils ajoutèrent celui de construire une tour dont la hauteur fabuleuse ferait l’admiration du monde….
Les habitants de la plaine de Sinéar ne croyaient pas à la promesse divine annonçant qu’on ne verrait plus de déluge. Un grand nombre d’entre eux niaient même l’existence de Dieu et attribuaient cette catastrophe à des causes naturelles. D’autres croyaient à un Être suprême, mais semblables à Caïn, ils se révoltaient contre lui. En donnant à cette construction une hauteur plus élevée que la limite atteinte par la récente catastrophe, ils pensaient se mettre à l’abri de tout danger. En outre, la grandeur de la tour allait leur permettre de monter jusqu’à la région des nuages, où ils espéraient découvrir les causes du cataclysme….

Il existe encore, aujourd’hui, des bâtisseurs de tours. Les mécréants échafaudent leurs théories sur de prétendues déductions de la science, et rejettent la Parole révélée….
Dans le monde qui se dit chrétien, un grand nombre d’esprits se détournent des enseignements de la Bible, pourtant si simples et si clairs, et se mettent à édifier leurs systèmes sur des raisonnements humains et d’agréables fictions. Eux aussi, ils érigent une tour leur permettant de monter au ciel….

Le temps des règlements de comptes est à la porte. Le Très-Haut va bientôt descendre pour voir ce que les hommes ont édifié. Sa puissance souveraine va se manifester, et les ouvrages de l’orgueil humain seront anéantis.

3 février, 2017

4 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 21:47

TOUT COMME AUX JOURS DE NOE (Genèse 6 : 5-13)

Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme.
Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; le déluge vint, et les fit tous périr.
Luc 17 : 26,27

Par ces paroles, Jésus n’entendait pas condamner les antédiluviens de ce qu’ils mangeaient ou buvaient. C’est lui qui leur avait donné à profusion les fruits de la terre pour subvenir à leurs besoins physiques. Où ils péchaient, c’était en usant de ces bienfaits sans gratitude envers celui qui les leur prodiguait, et en se livrant sans retenue à la satisfaction de leurs appétits. Il était légitime de se marier, puisque le mariage remonte à la création du monde, et que Dieu, son auteur, l’a entouré de dispositions destinées à en conserver la beauté et la sainteté. Mais ces règles avaient été oubliées et le mariage avait été perverti et transformé en un moyen d’assouvir les passions.

Aujourd’hui, nous sommes témoins d’un même état de choses. L’appétit règne en maître…. Des multitudes de gens, ne reconnaissant aucune obligation morale de maîtriser les désirs sensuels, deviennent esclaves de leurs convoitises. On ne vit que pour la satisfaction des sens et l’on borne ses pensées à la vie présente…. Le tableau du monde antédiluvien que nous a laissé la Parole inspirée ne dépeint que trop parfaitement la condition vers laquelle marche à grands pas la société moderne….

Au moment où leur temps de grâce tirait à sa fin, les antédiluviens s’abandonnaient aux divertissements et à de folles réjouissances. De crainte que les populations ne fussent impressionnées par l’ultime avertissement, les gens influents s’évertuaient à les retenir dans une ronde de plaisirs.

Avant la catastrophe, Dieu chargea Noé d’avertir sa génération pour qu’elle se convertisse et échappe à la destruction. De même aujourd’hui, le second avènement du Seigneur étant à la porte, Dieu envoie ses serviteurs porter un avertissement au monde pour lui donner l’occasion de s’y préparer. Les multitudes qui ont vécu dans la violation de la loi divine sont maintenant invitées, miséricordieusement, à obéir à ses préceptes sacrés. Le pardon est offert à tous ceux qui voudront abandonner le péché par la conversion envers Dieu et la foi en Jésus-Christ.

12
 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe