DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

15 mars, 2017

25 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 20:24

DROIT D’AÎNESSE ÉCHANGÉ (Genèse 27 : 1-40)

Recommande ton sort à l’Éternel, Mets en lui ta confiance, et il agira.
Psaumes 37 : 5

Isaac préférait Esaü à Jacob. Quand il vit sa fin approcher, il demanda à Esaü de lui préparer un plat de viande, afin qu’il puisse le bénir avant de mourir…. Rébecca avait entendu ce qu’Isaac avait demandé à Esaü, et elle se souvint des paroles du Seigneur: “L’aîné servira le plus jeune”. Par ailleurs, elle savait qu’Esaü avait fait bon marché de son droit d’aînesse et qu’il l’avait vendu à Jacob….

Rébecca connaissait bien les préférences d’Isaac pour Esaü, et elle savait qu’aucun raisonnement n’y changerait rien. Loin de se confier en Dieu, qui dirige les événements, elle montra son manque de foi en persuadant Jacob de tromper son père….

Si Esaü avait reçu la bénédiction de son père, qui était accordée au premier-né, sa prospérité serait venue de Dieu seul, et le ciel aurait pu lui donner soit la prospérité, soit l’adversité, selon sa conduite. S’il avait aimé et respecté Dieu, comme Abel, le juste, il aurait été agréé et béni du Seigneur. Mais si, comme le méchant Caïn, il n’avait pas respecté Dieu ni ses commandements, et s’il avait suivi ses mauvaises voies, il n’aurait pas été béni du Très-Haut et aurait été rejeté de lui, comme Caïn. Si la conduite de Jacob était digne, s’il aimait et craignait Dieu, il serait béni, et la sollicitude divine lui serait assurée, même s’il n’avait pas obtenu les bénédictions et les privilèges habituellement réservés au premier-né.

Jacob et Rébecca avaient réussi. Mais de leur tromperie il ne devait résulter que de grands chagrins. Dieu avait annoncé que le droit d’aînesse reviendrait à Jacob. S’ils avaient attendu avec foi et laissé le Seigneur opérer en leur faveur, cette promesse se serait accomplie à son heure. Mais, comme beaucoup de gens qui se disent chrétiens, ils ne consentaient pas à abandonner la chose entre ses mains. Rébecca se repentit amèrement des mauvais conseils qu’elle avait donnés à son fils: son acte eut pour effet de l’en séparer à toujours. Elle ne devait, en effet, plus revoir son visage.

Laisser un commentaire

 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe