DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

20 mars, 2017

28 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 9:39

RENDRE A DIEU CE QUI LUI APPARTIENT (Genèse 28 : 16-22)

Cette pierre, que j’ai dressée pour monument, sera la maison de Dieu; et je te donnerai la dîme de tout ce que tu me donneras. Genèse 28 : 22

Selon la coutume d’alors, pour commémorer l’événement, Jacob laissa ce souvenir de la grâce divine, afin que, chaque fois qu’il aurait l’occasion de revoir ce lieu, il pût s’y arrêter pour adorer l’Éternel…. Le cœur plein de gratitude, il répéta la promesse qui l’assurait de la protection divine et prononça ce vœu: “Si Dieu est avec moi, s’il me garde dans le voyage que j’ai entrepris, s’il me donne du pain à manger et des habits pour me vêtir, et si je retourne en paix à la maison de mon père, alors l’Éternel sera mon Dieu. Cette pierre que j’ai érigée en monument sera la maison de Dieu…. Je te paierai la dîme de tout ce que tu me donneras.”

Le fils d’Isaac ne posait pas ici de conditions à Dieu. La prospérité lui avait été promise. Ce vœu n’était que l’expression de la reconnaissance de son âme devant l’assurance de la miséricorde et de la bonté divines. Il comprenait que Dieu avait sur lui des droits qu’il devait respecter, et que les signes singuliers de la faveur dont il venait d’être l’objet exigeaient de sa part une marque d’appréciation. Il faudrait que ce même sentiment anime le fidèle devant chacun des bienfaits qui lui viennent de l’Auteur de toute grâce. Le chrétien devrait souvent se souvenir de sa vie passée et se rappeler les délivrances merveilleuses qui lui ont été accordées, le soutien qui lui a été offert dans l’épreuve, les issues soudaines ouvertes devant lui quand tout semblait obscur et fermé, et le réconfort qui lui est parvenu au moment de défaillir. Dans toutes ces circonstances, nous devons reconnaître des preuves de la présence et de la protection des anges de Dieu. Le souvenir de ces bienfaits innombrables devrait nous inciter à répéter, émus, avec le Psalmiste: “Que rendrai-je à l’Éternel ? Tous ses bienfaits sont sur moi !”

Notre temps, nos talents, nos biens doivent être consacrés à celui qui nous les a confiés. Chaque fois que nous sommes l’objet d’une délivrance ou que nous parviennent des faveurs nouvelles et inattendues, notre gratitude devrait monter vers Dieu non seulement en paroles, mais, à l’exemple de Jacob, en dons et en offrandes en faveur de sa cause. Recevant constamment les bienfaits de Dieu, nous devons toujours être disposés à donner pour sa cause.

Laisser un commentaire

 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe