DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

28 mars, 2017

10 Mars

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 11:24

COMMENT PUIS-JE FAIRE ? (Genèse 39 : 7-12)

Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu ? Genèse 39 : 9

Dans la vie d’un jeune, c’est toujours une période critique que d’être séparé de l’influence familial et des sages conseils pour entrer en un lieu d’épreuves. Mais si il ne se place pas dans une telle situation dangereuse volontairement et qu’il se trouve en l’absence de l’aide parentale, si cela survient sans que cela n’ai été choisi ou recherché et qu’il s’appuie sur la force divine et aime Dieu de tout son cœur, alors il protégé afin de ne pas céder à la tentation par le pouvoir de Dieu, qui l’a placé dans cette épreuve. Dieu l’empêchera d’être corrompu par ces affreuses tentation. Dieu était avec Joseph dans son nouveau foyer. Joseph était travailleur, souffrant du mal, mais ne faisant pas le mal. Il eu donc l’amour et la protection de Dieu, car il gardait les principes religieux dans tout ce qu’il entreprenait.

Mais son intégrité devait être soumise à une rude épreuve. La femme de son maître voulut l’entraîner à la violation de la loi de Dieu. Jusque-là, Joseph était demeuré pur au milieu de la corruption qui régnait autour de lui. Mais comment repousser une tentation aussi soudaine, aussi forte, aussi séduisante? Il savait quelle serait la conséquence de sa résistance. D’un côté se plaçaient la duplicité, mais aussi la faveur et les récompenses; de l’autre, la disgrâce, la prison, la mort peut-être. Toute sa carrière future dépendait de sa décision. Joseph restera-t-il fidèle à ses principes et à son Dieu? Les anges observent cette scène avec un intérêt inexprimable.

La conduite de Joseph va révéler la force d’un caractère fondé sur des principes religieux. Sa décision est prise. Quelles qu’en soient les conséquences, il ne trahira ni la confiance de son maître terrestre, ni sa foi envers son Maître céleste. Sous l’œil scrutateur de Dieu, combien de personnes prennent des libertés qu’elles ne se permettraient pas en présence de leurs semblables! Mais il n’en fut pas ainsi avec Joseph: “Comment pourrais-je commettre une si grande faute et pécher contre Dieu?” fut sa réponse.

Nous aussi, nous craindrions de pécher si nous avions toujours à la pensée le fait que Dieu voit et entend tout ce que nous faisons et disons, et qu’il en tient un registre fidèle dont nous aurons à rendre compte.

Laisser un commentaire

 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe