DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

9 mai, 2017

6 Avril

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 8:37

UNE AMOUR DÉPLACÉ (Exode 4 : 14-16 ; Exode 4 : 27-31)

Il envoya Moïse, son serviteur, Et Aaron, qu’il avait choisi.
Psaumes 105 : 26

Aaron était une personne au caractère plaisant, et Dieu l’avait choisi pour accompagner Moïse et parler pour lui… Dieu aurait pu choisir Aaron comme chef ; mais Celui qui connaît les cœurs et qui comprend les personnes, savait qu’Aaron était faible et manquait de force morale pour tenir ferme en toutes circonstances, quelles qu’en soient les conséquences. Le désir d’Aaron d’avoir l’assentiment du peuple l’a parfois mené à commettre des fautes terribles… Le même manque de fermeté pour le bien dans sa famille, a conduit à la mort de deux de ses fils…. Nadab et Abihu ont échoué dans le respect des commandements de Dieu quant au feu sacré….

Nous voyons ici les conséquences d’une discipline relâchée. Comme les fils d’Aaron n’ont pas appris à respecter et à révérer les commandements de leurs parents, comme ils ne prenaient pas en considération l’autorité parentale, ils n’avaient pas compris la nécessité de suivre explicitement les demandes de Dieu…. Contrairement aux directives de Divines, ils Le déshonorèrent en offrant un feu commun au lieu de feu sacré. Dieu vient auprès d’eux avec Sa colère ; en Sa présence le feu vint et les détruisit.

Aaron dû porter cette terrible douleur avec patience et humble soumission. Une tristesse et une profonde souffrance serra son âme. Il était accusé d’avoir négligé son devoir. Il était le souverain sacrificateur du Très-Haut, et devait expier les péchés du peuple. Il était le prêtre de son foyer et pourtant, il a laissé s’exprimer la stupidité de ses enfants. Le devoir qu’il avait d’entrainer ses enfants à l’obéissance, au désintérêt de soi, et à la révérence de l’autorité parentale a été négligé. Par une indulgence déplacée, il échoua à modeler leur caractère dans la vénération des choses éternelles. Pas plus que certains parents d’aujourd’hui, Aaron n’avait pas vu que son amour et son indulgence envers ses enfants dans leurs fautes les a préparés à déplaire à Dieu…. Ses faibles remontrances, un exercice laxiste de l’autorité parentale et une tendresse imprudente envers ses fils étaient au final de la cruauté.

Laisser un commentaire

 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe