DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

15 mai, 2017

10 Avril

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 8:49

UN RAPPORT CONTRADICTOIRE (Nombres 13 : 1-3, 14-20)

Et ils décrièrent devant les enfants d’Israël le pays qu’ils avaient exploré.
Nombres 13 : 32

Le Seigneur ordonna à Moïse d’envoyer des hommes pour explorer le pays de Canaan, qu’il avait promis de donner aux enfants d’Israël…. Après avoir décrit la fertilité du pays, à l’exception de deux espions, tous les autres se montrèrent profondément défaitistes quant à la prise de possession de la terre de Canaan…. A l’ouïe de ce compte rendu, les Israélites, donnant libre cours à leur déception, se mirent à récriminer fortement et à se lamenter. Ils ne prirent pas le temps de réfléchir et de se dire que si le Seigneur les avait amenés jusque-là, il leur donnerait sûrement la terre promise….

Caleb se leva alors, et sa voix fut entendue au-dessus des clameurs de la multitude. Il s’opposa au point de vu peu courageux de ses pairs qui ont affaiblit la foi et le courage de tout Israël. Il attira l’attention du peuple, et ils cessèrent de murmurer pendant un temps pour l’écouter…. Mais alors qu’il parlait, les autres espions l’interrompirent et se mirent à crier : “Nous ne pouvons pas monter contre ce peuple, car il est plus fort que nous.”

Ces hommes ayant fait fausse route, élevèrent leurs cœurs contre Dieu, contre Moïse et Aaron, et contre Caleb et Josué. Chaque pas qu’ils ont fait dans la mauvaise direction les ont rendu plus fermes dans leur désir de décourager toute tentative pour prendre possession de Canaan. Ils déformèrent la vérité dans le but d’accomplir leur funeste objectif. Ils décrivirent un environnement dangereux et dirent que toute la population était de grande stature….

Non seulement leur rapport était erroné, mais aussi un mensonge. Il y a avait contradiction ; Si la terre dévorait ses habitants, comment était-il possible que ses habitants aient pu devenir si grands ? Lorsque des chefs cèdent au scepticisme, il n’y a alors plus aucune barrière dans leur marche vers le mal… Si il n’y avait eu que deux hommes qui avaient porté ce mauvais rapport et que les dix autres avait encouragé le peuple à prendre possession du pays au nom du Seigneur, le peuple aurait tout de même pris les conseils de ces deux hommes à cause de leur manque de foi.

Laisser un commentaire

 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe