DELIVRANCE

SOYEZ DANS LA JOIE

6 février, 2017

7 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 22:17

Sans poser de question. (Genèse 12 : 1-9)

C’est par la foi qu’Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu’il devait recevoir en héritage, et qu’il partit sans savoir où il allait.
Hébreux 11 : 8

Abram avait grandi au sein de la superstition et du paganisme. Sa famille elle-même, par laquelle la connaissance de Dieu avait été conservée, commençait à céder aux influences fascinatrices qui l’entouraient. Elle “servait d’autres dieux” que Jéhovah.”
Le message que Dieu dit à Abraham fut : “Quitte ton pays, ta famille, et la maison de ton père, et va dans le pays que je te montrerai.” Pour que celui-ci soit qualifié en vue de sa grande mission de gardien des oracles sacrés, il devait s’éloigner du milieu où il a passé sa jeunesse…. L’obéissance totale et empressée d’Abram est l’un des plus beaux exemples de la vraie foi qui soient renfermés dans la Bible…..

Ce qui était demandé à Abram n’était ni une épreuve facile, ni un léger sacrifice. Des liens puissants l’attachaient à sa patrie, à sa parenté, à son foyer. Mais il n’hésite point. Il ne demande pas si le pays où il se rend est fertile, si le climat en est salubre, si les environs en sont agréables, ni s’il est possible de s’y enrichir. Dieu ayant parlé, son serviteur obéira: car, pour lui, le plus beau lieu de la terre est celui où Dieu l’appelle.

Beaucoup de croyants, aujourd’hui encore, sont soumis à la même épreuve que le patriarche…. On leur demandera peut-être d’abandonner une carrière qui leur promet la fortune et les honneurs, à quitter leurs proches ou à renoncer à un milieu agréable et avantageux, pour entrer dans une voie où les attendent des inconvénients, des renoncements, des sacrifices. Dieu a un travail pour eux….

Qui est prêt à renoncer à ses chers plans et à son entourage à l’appel de la Providence ? Qui acceptera les nouveaux devoirs et à rentrer en territoire inconnu… ? Celui qui consent à agir ainsi possède la foi d’Abraham, et partagera avec lui “le poids éternel d’une gloire sans mesure et sans limite”, auprès de laquelle “les souffrances du temps présent sont sans aucune proportion”.

5 février, 2017

6 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 23:22

CONFUS ET DISPERSES (Genèse 11 : 9)

Et l’Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre; et ils cessèrent de bâtir la ville.
Genèse 11 : 8

Les habitants de la plaine de Shinear établirent leur royaume pour leur propre plaisir, et non pour la gloire de Dieu. Si ils avaient réussi, une grande puissance aurait dominé, et ils auraient banni la justice, et instauré une nouvelle religion. Le monde aurait été abattu…. Mais Dieu ne laisse jamais un monde sans un de Ses témoins. A cette époque, il y avait des hommes qui s’humiliaient devant Dieu et criaient à lui. « Ô Dieu, » criaient-ils, « interpose toi entre les plans et les méthodes de hommes, et Ta cause. »

L’œuvre étant presque achevée, les constructeurs s’y réservèrent des demeures particulières. Des salles, magnifiquement meublées et décorées, étaient affectées aux idoles….
Soudain, l’ouvrage qui était en si bonne voie s’arrêta. Que s’était-il passé? Des anges avaient été envoyés pour y mettre fin. La tour avait atteint une hauteur prodigieuse. Comme il était impossible aux ouvriers du sommet de communiquer avec ceux qui étaient à la base, on avait posté à divers endroits des hommes qui se transmettaient les demandes de matériaux ou d’autres messages. Or, pendant que ces messages passaient ainsi d’un poste à l’autre, leur langage fut confondu, de sorte que les matériaux commandés n’étaient pas ceux qu’il fallait, et que les ordres passés par la chaîne étaient, à l’arrivée, tout autres qu’au départ. La confusion et la stupeur furent générales. L’entente et la coopération n’étant plus possibles, le travail fut suspendu….

Jusqu’à ce moment-là, les hommes n’avaient parlé qu’une seule langue. Désormais, ceux qui comprenaient le même idiome s’unirent par groupes et s’en allèrent, les uns dans une direction, les autres dans une autre. “Ainsi l’Éternel les dispersa de là sur toute la terre.” Et le dessein de Dieu fut atteint par le moyen même employé par les hommes pour en empêcher la réalisation.
De nos jours, le Seigneur désire que Son peuple soit dispersé sur toute la Terre. Ils ne sont pas sensés coloniser. Jésus dit : « Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. » Marc 16 : 15

5 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 7:58

DIEU DESCENDIT POUR VOIR (Genèse 11 : 1-9)

Ils dirent encore: Allons! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.
Genèse 11 : 4

Durant un certain temps, les descendants de Noé continuèrent à résider dans les montagnes où l’arche s’était arrêtée. Mais quand ils commencèrent à se multiplier, l’apostasie les sépara. Incommodés par les exhortations et l’exemple des adorateurs de Dieu, et désirant s’affranchir des restrictions de sa loi, ils prirent finalement la décision de partir ailleurs. Se dirigeant vers les plaines de Sinéar arrosées par l’Euphrate…. Au projet qu’ils conçurent de bâtir une ville, ils ajoutèrent celui de construire une tour dont la hauteur fabuleuse ferait l’admiration du monde….
Les habitants de la plaine de Sinéar ne croyaient pas à la promesse divine annonçant qu’on ne verrait plus de déluge. Un grand nombre d’entre eux niaient même l’existence de Dieu et attribuaient cette catastrophe à des causes naturelles. D’autres croyaient à un Être suprême, mais semblables à Caïn, ils se révoltaient contre lui. En donnant à cette construction une hauteur plus élevée que la limite atteinte par la récente catastrophe, ils pensaient se mettre à l’abri de tout danger. En outre, la grandeur de la tour allait leur permettre de monter jusqu’à la région des nuages, où ils espéraient découvrir les causes du cataclysme….

Il existe encore, aujourd’hui, des bâtisseurs de tours. Les mécréants échafaudent leurs théories sur de prétendues déductions de la science, et rejettent la Parole révélée….
Dans le monde qui se dit chrétien, un grand nombre d’esprits se détournent des enseignements de la Bible, pourtant si simples et si clairs, et se mettent à édifier leurs systèmes sur des raisonnements humains et d’agréables fictions. Eux aussi, ils érigent une tour leur permettant de monter au ciel….

Le temps des règlements de comptes est à la porte. Le Très-Haut va bientôt descendre pour voir ce que les hommes ont édifié. Sa puissance souveraine va se manifester, et les ouvrages de l’orgueil humain seront anéantis.

3 février, 2017

4 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 21:47

TOUT COMME AUX JOURS DE NOE (Genèse 6 : 5-13)

Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme.
Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; le déluge vint, et les fit tous périr.
Luc 17 : 26,27

Par ces paroles, Jésus n’entendait pas condamner les antédiluviens de ce qu’ils mangeaient ou buvaient. C’est lui qui leur avait donné à profusion les fruits de la terre pour subvenir à leurs besoins physiques. Où ils péchaient, c’était en usant de ces bienfaits sans gratitude envers celui qui les leur prodiguait, et en se livrant sans retenue à la satisfaction de leurs appétits. Il était légitime de se marier, puisque le mariage remonte à la création du monde, et que Dieu, son auteur, l’a entouré de dispositions destinées à en conserver la beauté et la sainteté. Mais ces règles avaient été oubliées et le mariage avait été perverti et transformé en un moyen d’assouvir les passions.

Aujourd’hui, nous sommes témoins d’un même état de choses. L’appétit règne en maître…. Des multitudes de gens, ne reconnaissant aucune obligation morale de maîtriser les désirs sensuels, deviennent esclaves de leurs convoitises. On ne vit que pour la satisfaction des sens et l’on borne ses pensées à la vie présente…. Le tableau du monde antédiluvien que nous a laissé la Parole inspirée ne dépeint que trop parfaitement la condition vers laquelle marche à grands pas la société moderne….

Au moment où leur temps de grâce tirait à sa fin, les antédiluviens s’abandonnaient aux divertissements et à de folles réjouissances. De crainte que les populations ne fussent impressionnées par l’ultime avertissement, les gens influents s’évertuaient à les retenir dans une ronde de plaisirs.

Avant la catastrophe, Dieu chargea Noé d’avertir sa génération pour qu’elle se convertisse et échappe à la destruction. De même aujourd’hui, le second avènement du Seigneur étant à la porte, Dieu envoie ses serviteurs porter un avertissement au monde pour lui donner l’occasion de s’y préparer. Les multitudes qui ont vécu dans la violation de la loi divine sont maintenant invitées, miséricordieusement, à obéir à ses préceptes sacrés. Le pardon est offert à tous ceux qui voudront abandonner le péché par la conversion envers Dieu et la foi en Jésus-Christ.

2 février, 2017

3 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 21:17

APRES SEPT JOURS (Genèse 7)

Sept jours après, les eaux du déluge furent sur la terre.
Genèse 7 : 10

Sept jours s’écoulèrent sans qu’on aperçût le moindre signe de l’orage qui approchait. Tandis qu’au dehors s’agitait une multitude triomphante, la foi de Noé et de sa famille fut mise à rude épreuve. Ce délai apparent confirmait les incrédules dans la croyance que Noé était victime d’une hallucination, et que le déluge était un mythe. Oubliant les troublants événements dont ils avaient été témoins un peu plus tôt… les rires, les orgies et les danses reprirent de plus belle. On osa même ridiculiser les manifestations de la puissance divine, et la foule, réunie autour de l’arche, se mit à narguer ses hôtes avec une insolence inconnue jusqu’alors.

Au bout de sept jours, les nuages commencèrent à se rassembler. N’ayant jamais vu de nuages, cela était nouveau pour le peuple… et bientôt, la plus commença à tomber. Cependant, le peuple continua à croire que cela n’avait rien d’alarmant…. Pendant un temps, la terre but la pluie ; mais rapidement, l’eau commença à monter, et jour après jour, elle gagna en hauteur. Chaque matin, lorsque le peuple voyait que la pluie continuait de tomber, ils se regardaient avec désespoir, et chaque soir, ils se répétaient « Il pleut toujours ! »

Les hommes contemplèrent tout d’abord la destruction des ouvrages de leurs mains. Leurs somptueuses demeures, ainsi que les jardins et les bosquets délicieux où ils avaient érigé leurs autels idolâtres, furent anéantis par la foudre, qui en dispersa les débris…. La terreur des hommes et des animaux dépassait toute description. Plus haut que le rugissement de la tempête s’élevaient les clameurs déchirantes des multitudes qui avaient renié l’autorité de Dieu…. A cette heure néfaste, ils reconnaissaient que la cause de leur ruine était leur désobéissance à une loi sainte et bonne. Le mobile de cette confession était la crainte du châtiment et non un véritable repentir, ni une vraie horreur du mal. Si la punition s’était arrêtée, ils auraient recommencé à insulter le ciel. Ainsi, lorsque les jugements de Dieu fondront sur la terre, les injustes sauront qu’ils expient leurs violations de la loi de Dieu. Mais ils n’éprouveront pas de remords plus sincères que les pécheurs de l’ancien monde.

1 février, 2017

2 Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 23:41

A L’ABRI (Genèse 7)

L’Éternel dit à Noé: Entre dans l’arche, toi et toute ta maison; car je t’ai vu juste devant moi parmi cette génération.
Genèse 7 : 1

Noé s’était strictement conformé aux directives du Seigneur. L’arche, complètement terminée, était approvisionnée d’aliments pour hommes et bêtes. Alors le serviteur de Dieu adressa à ses contemporains un dernier et suprême appel. Avec une ferveur inexprimable, il les adjura de profiter du refuge qui leur était offert. Une fois encore, ses paroles ne soulevèrent que railleries et ricanements. Mais soudain, sur la foule narquoise tombe un grand silence. Des monts et des forêts, on voit s’avancer paisiblement vers l’arche une troupe d’animaux composée de bêtes sauvages et domestiques. En même temps, on entend un bruissement comme celui d’un vent impétueux, et que voit-on ? Dans un ordre parfait, des oiseaux innombrables, à obscurcir le soleil, viennent de toutes les directions. Tandis que les hommes résistent, insensibles aux ordres du Très-Haut, les animaux entrent dans l’arche, deux à deux, par espèce, ou à raison de sept couples pour les animaux purs.

Lorsqu’ils virent les animaux venir des forêts vers la porte de l’arche et que Noé les accueillait, les hommes avaient déjà résisté et rejeté depuis si longtemps le message que Dieu leur a donné que…. Leur conscience était devenue imperméable.
La miséricorde divine cessa de plaider pour une race coupable. Les bêtes des champs et les oiseaux du ciel ayant trouvé un lieu de refuge, Noé et sa famille entrèrent dans l’arche. “Alors l’Éternel ferma la porte de l’arche sur lui.” … La porte, si massive que les hommes de l’intérieur n’auraient pu la fermer, fut ébranlée par des mains invisibles, et roula lentement sur ses gonds. Ainsi, tandis que Noé était à l’abri, les contempteurs de la grâce restaient sans protection. Cette porte était scellée par Dieu, qui seul pouvait la rouvrir. Ainsi sera fermée celle de la miséricorde, lorsque Jésus, avant son retour sur les nuées du ciel, cessera son intercession en faveur des coupables. Alors la grâce divine ne freinant plus les méchants, ils seront livrés à la merci de Satan. Aussi se proposeront-ils d’exterminer le peuple de Dieu. Mais, de même que Noé dans l’arche, les justes seront protégés par le Tout-Puissant.

1er Février

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 23:28

CONSTRUITS UNE ARCHE (Genèse 6 : 5-22)

Alors Dieu dit à Noé: La fin de toute chair est arrêtée par devers moi; car ils ont rempli la terre de violence; voici, je vais les détruire avec la terre. Fais-toi une arche.
Genèse 6 : 13-14

Dieu donna lui-même à Noé les dimensions exactes de cette arche, ainsi que d’autres directives très détaillées. La sagesse humaine aurait été incapable de concevoir un bâtiment d’aussi vastes proportions et d’une pareille résistance. Si Noé le construisit, Dieu en fut l’architecte. Semblable à un navire quant à sa carène, de manière à pouvoir flotter sur l’eau, il ressemblait à d’autres égards à une maison d’habitation…. Les matériaux employés à sa construction étaient le bois de gopher ou cyprès résineux, capable de résister aux ravages du temps durant des siècles.

Les hommes vivants à cette époque étaient d’une grande stature et possédaient une force extraordinaire. Les arbres étaient bien plus grands, et leur beauté et la perfection de leurs proportions surpassait tout ce que l’homme peut voir aujourd’hui. Le bois de ces arbres était d’un grain très fin et d’une solidité comparable à la pierre. Même pour cette puissante race, cela requérait bien plus de temps et d’énergie pour préparer la poutre pour la construction, qu’à notre époque. Même en prenant en compte le fait que nous sommes bien plus faibles en force que nos ancêtres, il nous faut moins de temps pour préparer les arbres qui croissent aujourd’hui sur notre Terre.
Chaque pièce de bois fut soigneusement ajustée et tous les joints furent enduits de poix. Tout ce que les hommes avaient pu faire pour que l’œuvre réalisée soit parfaite avait été accompli. Mais seul — par sa puissance miraculeuse — le Très-Haut pouvait préserver le vaisseau des éléments en furie.

Mathusalem, ses fils et ses petits-fils vécurent au temps de la construction de l’arche. Tout comme d’autres, ils reçurent des instructions de la part de Noé, et l’assistèrent dans la construction de l’arche.
Alors que Noé énonçait ses avertissements au monde, son œuvre témoigna de sa sincérité. C’est ainsi qui que sa foi fut perfectionnée et rendu apparente. Il donna au monde ce que c’est que de croire en la ce que Dieu dit. Tout ce qu’il possédait, il l’investit dans l’arche…. Chaque coup porté à l’ache était un témoignage pour le peuple.

31 janvier, 2017

31 Janvier

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 10:59

JUSQU’AU JOUR… (Genèse 6 : 11-13)

S’il n’a pas épargné l’ancien monde, mais s’il a sauvé Noé, lui huitième, ce prédicateur de la justice, lorsqu’il fit venir le déluge sur un monde d’impies.
2 Pierre 2 : 5

Dieu a averti les habitants de l’ancien monde de ce qu’Il planifiait de faire pour nettoyer la Terre de son impureté. Mais ils rirent avec mépris ce qu’ils considéraient comme une prédication pleine de superstition.
Touchés et remués par ses avertissements, un grand nombre de ses auditeurs parurent se joindre à lui. Mais leur conversion était superficielle. Ils ne voulaient pas abandonner leurs péchés. Le temps qui s’écoula avant l’arrivée du déluge démontra la fragilité de leur foi. Ils se laissèrent entraîner par l’incrédulité générale, et finirent par retourner à leurs anciennes coutumes. Rejetant la voix de la miséricorde et le solennel message de Noé, ils furent bientôt ses plus hardis détracteurs. Nul ne va si loin dans le mal que celui qui, après avoir reçu la lumière, repousse les appels du Saint-Esprit.
Pour marquer leur mépris de l’avertissement divin, ils se livraient de plus en plus aux plaisirs. On mangeait, on buvait, on plantait, on bâtissait. On lançait des entreprises que le temps devait rendre très fructueuses. Et pour bien montrer que l’on n’éprouvait aucune crainte de l’Être suprême, on se vautrait dans l’iniquité avec plus de hardiesse que jamais.

Si les antédiluviens avaient accepté l’avertissement qui leur était adressé, Dieu aurait détourné d’eux son courroux, comme il le fit plus tard pour Ninive. Hélas! Leur résistance obstinée aux cris de la conscience et aux supplications du prophète de Dieu combla la mesure de leur culpabilité, et leur destruction devint irrévocable.
Le Seigneur nous as envoyés en tant qu’ambassadeurs, avertissant par nos paroles que la fin de toute chose approche. Certains écouteront ces avertissements, mais la grande majorité ne prendra pas en compte ces avertissements.
C’est dans ce contexte que le Christ reviendra. Les fermiers, les marchands, les avocats, les commerciaux, seront totalement absorbés par leurs affaires, et comme un piège, le jour du Seigneur viendra sur eux.

30 janvier

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 10:20

MARIER ET MARIER SES ENFANTS. (Genèse 6 : 1-8)

Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes… se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche
Matthieu 24 : 38

Aux jours de Noé, la force brute était ce qui prédominait le monde. Les hommes intimidaient les hommes par les menaces et les sanctions.

Au lieu de faire justice à leurs prochains, les hommes exécutèrent les transgressions selon leurs envies. Ils pratiquaient la polygamie, contrairement aux sages dispositions de Dieu. Au commencement, Dieu donna à Adam une femme, montrant à tous ceux qui vivront sur Terre, son ordre et sa loi à cet égard. La transgression et la chute d’Adam et Eve apporta le péché et la misère sur la race humaine, et l’homme suivit alors ses désirs charnels et changea les ordres de Dieu. Plus l’homme se donna de femmes, plus leur méchanceté et leur tristesse grandit. Si quelqu’un choisissait de prendre des femmes, ou du bétail ou toute chose appartenant à son prochain, il ne le faisait pas selon la justice et le droit. Mais si il le pouvait, il donnait la priorité à la violence ou à la mort, et prenait plaisir à faire violence, et regardait le sang des hommes avec une étonnante indifférence.

Les descendants de Seth furent appelés les fils de Dieu, et les descendants de Caïn furent appelés les fils des hommes. Quand les fils de Dieu se mêlèrent aux filles des hommes, ils se corrompirent, et l’influence des femmes qu’ils choisirent pour épouses parmi eux leur fit perdre leur caractère saint et particulier, au point qu’ils se joignirent aux fils de Caïn pour se livrer à l’idolâtrie. Nombreux furent ceux qui abandonnèrent la crainte de l’Eternel et qui foulèrent aux pieds ses commandements. Cependant, une minorité d’entre eux pratiquèrent la justice, craignirent Dieu et le glorifièrent. Noé et sa famille étaient de ce nombre.

La polygamie entra de bonne heure dans les mœurs. Ce fut l’un des péchés qui attirèrent la colère de Dieu sur le monde antédiluvien…. Satan apporta un soin tout particulier à pervertir l’institution du mariage, à en affaiblir l’obligation et à en dénigrer la sainteté. Il était convaincu qu’il n’y a pas de moyen plus sûr d’effacer en l’homme l’image de Dieu qu’en le plongeant dans le malheur et dans le vice.

29 janvier, 2017

29 Janvier

Classé dans : Vigile "Conflict and Courage" E. White — prieresetvie @ 19:08

UNE SOCIETE PROSPERE.

Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient… et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous
Matthieu 24 : 38, 39

Le péché du monde de Noé était l’intempérance, et aujourd’hui, le péché qui se manifeste par l’intempérance dans la nourriture et les boissons est tel que Dieu ne le tolèrera pas éternellement…. L’homme pratique à l’excès ce qui est légitime, et l’être entier souffre des résultats de la violation des lois que le Seigneur a établis.
L’intempérance dans la nourriture et les boissons ne cesse d’augmenter. Les tables sont dressées avec toutes sortes d’aliments pour satisfaire les plaisirs. Cela ne peut qu’apporter la souffrance par la suite. La force vive de notre corps ne peut supporter ce mode de vie sans qu’il ne se brise.

Dieu… ne peut produire de miracle pour contrecarrer les violations perverses des lois de la santé et de la vie…. La valeur que l’homme se donne devrait être estimée d’après le prix qui a été payé pour lui. Lorsqu’il prend conscience de sa propre valeur, il ne peut consciemment abuser de ses facultés physiques et mentales. Cela est une insulte au Dieu du ciel que l’homme abuse de ses précieux pouvoirs pour se placer sous le contrôle d’agents du diable, et de s’y attacher en encourageant ce qui est désastreux pour la santé, la piété et la spiritualité.

Bien que la méchanceté du monde fut très grande, le Seigneur accorda aux hommes cent-vingts ans de probation durant laquelle ils pouvaient se repentir si ils le désiraient. Cependant, en dépit de la patience d’un Dieu bon et miséricordieux, ces personnes n’améliorèrent pas leurs chances. Pendant un temps, ils furent terrifiés et effrayés d’agir de manière aussi téméraire qu’avant. Puis, leurs habitudes perverses prirent le pas sur leur retenue. Leur discernement était aussi limité que leur retenue, et leurs désirs de suivre une voie d’impiété se renforça.

Il est nécessaire pour nous de manger et boire afin d’avoir la force de servir le Seigneur, mais lorsque nous nous mettons à manger de manière gloutonne, sans chercher à plaire à notre Père céleste, lorsque nous nous mettons à manger pour tout simplement faire plaisir à notre palais, alors nous ne faisons qu’agir comme les hommes du temps de Noé.

123456...158
 

verdino poesie. |
Confessions D'une Femm... |
Duo de mémoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Théâtre du Moment
| apprentie
| Labyrinthe